Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Grand débat en France: les  Français de Madagascar invités à s’exprimer

Grand débat en France: les  Français de Madagascar invités à s’exprimer

Les Français de Madagascar ne se laissent pas insensibles à l’actuel grand débat national dans l’Hexagone. A l’initiative des conseillers consulaires locaux, des rencontres sont prévues incessamment dans quatre villes de la Grande île.

A l’instar de leurs compatriotes, les Français de Madagascar doivent aussi contribuer au débat national au programme en France.  A ce titre, des rencontres seront aussi organisées dans plusieurs grandes villes de Madagascar dans les jours à venir. C’est ce que Jean-Hervé Fraslin, Conseiller consulaire des Français de Madagascar, a expliqué vendredi dernier devant la presse.

L’élu des Français de Madagascar a souligné que ses compatriotes, quelle que soit leur opinion, devraient exprimer leur  préoccupation, notamment par rapport à ce qu’ils attendent de l’administration française de Madagascar, « de ce qu’ils pensent aujourd’hui des forces et des faiblesses, de la qualité et des défauts des services qui leur sont fournis, de manière ouverte, si possible sans animosité », selon ses dires.

Les premières réunions sont programmées le 14 février à l’Ecole primaire française de Taolagnaro, le 19 février à  Mahajanga, et le 4 mars au lycée français de Toamasina ainsi qu’au lycée français de la capitale le même jour.

Enjeux

D’après ce Conseiller consulaire, cette démarche a pour objectif de faire entendre aussi la voix des Français de Madagascar, pour que ces derniers ne soient pas en marge du grand changement en vue dans l’Hexagone. Ce débat fait suite à l’existence de tension entre le gouvernement et le peuple français, dont l’exacerbation s’article officiellement autour des manifestations des gilets jaunes.

Pour calmer les esprits, le Président de la République française à travers le gouvernement, s’est alors engagé à réaliser un grand débat national sur quatre thèmes qui couvrent des grands enjeux de la nation : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’état des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté. Des sujets qui préoccupent également les Français de l’étranger.

C’est à ce titre que l’élu, Jean-Hervé Fraslin, invite ses compatriotes à faire des constats objectifs, à soulever  les problèmes et les difficultés tout en proposant des solutions.

Avant ce débat, les gens sont invités à s’exprimer individuellement, sur des cahiers qui sont à leur disposition au niveau de  toutes les écoles françaises, dès la semaine prochaine.  Ces cahiers de doléances et de propositions, tout comme les débats, feront par la suite l’objet d’une synthèse qui sera soumise  aux autorités responsables, notamment l’ambassade de France ainsi que le secrétaire d’Etat français aux affaires étrangères.

« On espère que le ministre saura nous entendre et que ce qu’on lui dira lui permettra de défendre le maintien au moins, et si possible l’augmentation du service consulaire (les effectifs, le budget) à Madagascar. Et puis aussi, d’organiser le service autrement pour faciliter la communication personnelle humaine avec les Français », a plaidé le conseiller consulaire.

Du reste, à l’entendre, les préoccupations principales des français de Madagascar tournent autour de l’accès au service consulaire et à l’enseignement du français.

J.P

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique