Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Andry Rajoelina à Addis-Abeba: «Madagascar se lève, l’Afrique s’impose»

Andry Rajoelina à Addis-Abeba: «Madagascar se lève, l’Afrique s’impose»

Le président de la République Andry Rajoelina s’est démarqué hier lors de son premier discours au sein de l’Union africaine à Addis-Abeba. Dans un élan de fierté et de patriotisme, le numéro un malgache a lancé un message d’espoir et de détermination à l’endroit de toute l’Afrique.

Une première sortie officielle mémorable. Le président Andry Rajoelina participe actuellement au 32e Sommet extraordinaire de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie). L’occasion pour lui de présenter sa vision pour Madagascar mais aussi pour tout le continent africain.

 «Je suis fier de représenter ici mes concitoyens qui ont toujours fait preuve de résilience et de combativité malgré les souffrances qu’ils ont endurées», a-t-il déclaré. Il a alors dressé l’historique politique du pays depuis 2013 jusqu’à sa récente accession au pouvoir, qui lui vaut d’ailleurs le titre de plus jeune président africain.

A entendre le chef de l’Etat malgache, le sort de l’Afrique n’est pas une fatalité et par ricochet, celui de Madagascar. «Madagascar compte bien reprendre sa place sur le continent africain et décrier le cruel paradoxe dont l’Afrique est victime : celui d’être si riche et pourtant si pauvre à la fois», a-t-il annoncé. Cela d’autant plus que notre pays fêtera ses 60 années d’indépendance l’année prochaine. Il a ainsi fait référence aux diverses richesses du continent qui ne semble même pas en bénéficier.

«Pensez-vous qu’il est normal et acceptable que 50% des gisements mondiaux d’or se trouvent sur le continent africain, alors que nous ne possédons aucune réserve d’or ? Est-il normal que le continent africain soit le premier exportateur de cacao, alors que les plus grands pays producteurs de chocolat au monde ne possèdent même pas un seul tronc de cacaoyer ?», s’est-il interrogé.

Et encore, l’Afrique possède 60% de terres arables non exploitées dans le monde,  50% du cobalt, plus d’un tiers de la bauxite, mais aussi la production de 85 à 95% du chrome et du platine mondial. Autant d’injustices qui devraient réveiller le patriotisme africain.

«Ces injustices ont pourtant prouvé le courage et la ténacité de nos peuples. Un peuple solide, résilient qui a toujours

eu foi en sa renaissance», a rassuré le président de la République malgache.

Changer l’image de l’Afrique

Andry Rajoelina a appelé les dirigeants africains à œuvrer ensemble pour «Changer l’image de l’Afrique et en faire un continent prospère et développé».

Pour Andry Rajoelina, l’essor africain ne se limite pas à un débat, mais doit se traduire en actions «concrètes, mesurables et quantifiables». Ce qui semble déjà entamer dans le pays, vu les récentes prises de décisions de l’Exécutif. Le chef de l’Etat entend ainsi mettre toutes les chances de son côté pour changer les choses.

«L’avenir compte sur nous et repose sur nos épaules car personne à part nous, frères et sœurs Africains, ne pourra et ne saura changer notre situation de façon profonde et définitive. Madagascar se lève, l’Afrique s’impose», a-t-il conclu.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.