Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: la Conférence économique (10)

(Suite.)

Les vœux suivants sont ensuite adoptés :

Élévation à 2 000 francs du maximum des mandats postaux et télégraphiques échangés avec la Métropole.

Création de mandats postaux entre Madagascar et Maurice et application du décret du 16 février 1917 intervenu à cet effet.

Création de chèques postaux entre la France et Madagascar. Mise à la disposition du Service du personnel nécessaire et désignation dans chaque localité où le trafic le justifie d’un agent des Postes comme gérant ou receveur du bureau postal.

M. Dorland, Chef du Service de la T. S. F., expose ensuite le programme d’extension du réseau radiotélégraphique qui a reçu l’approbation du Département.

Ce programme comprend :

1 poste extra-puissant de 150 kW à Tananarive ;

3 postes de 15 kW à Tuléar, Tamatave, Grande Comore ;

4 postes de 5 à 8 kW à Mayotte, Majunga, Diégo, Anjouan ;

3 postes de 1 kW à Ambohibe, Mohéli, Sainte-Marie.

La Commission à l’unanimité approuve le programme tracé et émet le vœu que l’exécution de ce programme soit réalisée dansle plus bref délai possible.

À cet effet, il pourrait être demandé à l’Administration de la Guerre la cession du matériel de T. S. F. inutile aux services militaires et susceptible d’être utilisé pour la réalisation de l’extension du réseau.

Pour ce qui concerne le grand poste militaire de Tananarive, la Commission, pénétrée de l’intérêt capital que présente une liaison radiographique avec l’Europe et l’Extrême-Orient, émet le vœu que les travaux soient commencés le plus tôt possible et que la Colonie donne toutes facilités à l’Administration de la Guerre pour la réalisation de son projet.

Commission des Assemblées représentatives des intérêts économiques

La onzième Commissiona tenu sa première réunion le 17 janvier à 14 heures 30 dans les locaux de la Bibliothèque du Gouvernement Général sous la présidence de M. Lemesle.

Le président expose le double aspect de la question : Doit-on conserver une seule Assemblée (intérêts commerciaux, agricoles et industriels et professions libérales réunies) ou séparer ces intérêts en deux Assemblées (d’une part commerce, industrieet professions libérales, de l’autre agriculture) ?

 

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique