Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: la Conférence économique (9)

 

(Suite.)

Commission des P. T. T. et T. S. F. (8e Commission) – Séance du 17 janvier 1919

La séance est ouverte à 8 heures du matin sous la présidence de M. Pouliot.

Les questions à étudier sont les suivantes :

1° – Amélioration des modes de transports de correspondances postales dans l’intérieur de la Colonie et création de bureaux postaux.

2° – Extension du réseau télégraphique, téléphonique et radiotélégraphique de la Colonie.

Sur la demande de la Commission et pour permettre à celle-ci de dégager avec précision les conclusions à titrer, M. Valroff, Directeur des P. T. T., donne lecture du projet qu’il a élaboré.

La Commission adopte les propositions suivantes concernant les améliorations à apporter dans le service postal :

1° – Transformation progressive d’un certain nombre de bureaux auxiliaires en recette de plein exercice en tenant compte du développement économique des régions desservies par les bureaux.

2° – Extension du service de la poste rurale aux provinces et districts autonomes qui n’en sont pas encore dotés.

Amélioration du mode de transport des correspondances.

La Commission émet l’avis que la Colonie pourrait expérimenter à titre d’essai le transport de correspondances par avion, il faudrait demander pour cela la livraison par la Métropole à titre gratuit de 35 avions, 5 hydravions, 10 pilotes et 10 mécaniciens.

La Colonie pourrait participer aux dépenses jusqu’à concurrence d’une somme maximum de 100 000 francs. La Commission adopte sur ce point les conclusions du projet de l’Administration sauf en ce qui concerne les trajets Tuléar-Durban, Zanzibar-Comores et Tamatave-Réunion, en raison de la longueur et de la difficulté des parcours.

La Commission passe ensuite à l’examen du projet de la Direction des P. T. T. en ce qui concerne l’extension du réseau télégraphique et téléphonique. Ce projetest adopté avec de légères modifications. Le vœu suivant est adopté à l’unanimité : Tous les projets de travaux présentés par le Service des Postes et télégraphes sont, au point de vue de l’intérêt général, d’une urgence indiscutable. Il y a lieu de lesclasser en tête de tous les projets de travaux publics dont la réalisation immédiate sera décidée par l’autorité supérieure.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.