Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Us et coutumes: on fait la queue, comme tout le monde

Une ambulance se fraie un chemin dans les embouteillages de la ville, sirène hurlante. C’est peut-être pour éviter de faire comme tout le monde. On peut aussi supposer que dans cette ambulance se trouve une personne dans un état critique. Si c’est le cas, on n’en a aucune preuve à moins d’aller voir ce qui se passe dans l’ambulance, il peut sembler judicieux de la laisser passer.  Eh bien non, oublions empathie et compassion, nous faisons comprendre à l’ambulancier qu’il devra attendre comme tout le monde. Dites, le malade, pensez-vous qu’on s’amuse dans les embouteillages ? Tout le monde subit ! Pour finir, on accepte de faire de la place à l’ambulance, au dernier moment, quand elle manque heurter le pare-choc arrière de notre voiture.  La bienveillance n’est plus au goût du jour. Il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade, dit l’adage. Il se trompe. Il vaut mieux être riche et bien portant, un point c’est tout.

 

Les commentaires sont fermées.