Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Des loups dans la bergerie

Des loups dans la bergerie

Le pouvoir fait ses premiers pas. La gestion des affaires nationales est encore dans la phase de flottement favorable aux malintentionnés de tout acabit, à l’affût des moindres occasions pour se manifester dans leurs propres intérêts.

Des rumeurs, souvent malveillantes, ont alimenté les débats depuis l’avènement de la nouvelle équipe dirigeante. De telles initiatives ne sont plus surprenantes dans la mesure où le patriotisme se confond avec l’égoïsme pour des politiciens de seconde zone survivant de sa pratique. Toute décision étatique devient, de ce fait, des sujets à discussions, obligeant  le parti Antokom-bahoaka à intervenir en tant que force d’interpellation. «La composition du gouvernement doit être plus technique pour l’efficience du programme présidentiel», a révélé son président national qui a tempéré les ardeurs en annonçant que la contribution au développement ne dépend point d’une intégration au sein des institutions. Par ailleurs, un avertissement a été lancé, pour préserver l’intégrité de l’Etat, sur la présence des prédateurs attirés par d’éventuelles défaillances de la machine administrative pour sévir. Des manœuvres dilatoires, destinées probablement à monter certaines catégories de la communauté contre le régime, commencent en effet à être perçues ces derniers temps. Certains rouages de l’Administration sont paralysés imperceptiblement, par exemple, pour démotiver des agents de l’Etat dans des buts assez précis.

L’on concluerait alors que des loups sont encore dans la bergerie, nécessitant un assainissement.

Manou

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique