Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tic-tac

Tic-tac

«Le temps passe vite quand les jours sont comptés», disait Sylvain Trudel. Douze jours se sont écoulés après l’investiture du nouveau président de la République. Certes, ce n’est qu’une infime partie de son mandat mais, au train où vont les choses, on peut dire que ces douze jours laissent déjà entrevoir de bonnes perspectives d’avenir pour le pays. Jusqu’ici, le président et son équipe ont en effet réussi à surmonter tous les obstacles.

Nul n’est sans savoir que le lendemain même de sa prestation de serment, le nouveau locataire d’Iavoloha a été mis à rude épreuve, un baptême de feu, en quelque sorte. Ce jour-là, une dizaine de personnes sont mortes dans la capitale à la suite d’un éboulement. Quelques jours plus tard, une pluie diluvienne a fait des ravages dans le Nord et l’a coupé du reste du monde. Pas plus tard que cette semaine, le président de la République, à la tête d’une forte délégation, s’est dépêché dans le Sud qui est durement touché par la sécheresse. Au four et au moulin, sans pour autant délaisser la direction des affaires nationales, il a su tout gérer avec habileté.

Sans jamais confondre vitesse et précipitation, le TGV va très vite si bien que certains n’arrivent pas déjà à suivre le rythme imposé. Pour le président et sa suite, chaque jour est un nouveau défi à relever afin d’atteindre la vision d’émergence de Madagascar. Lors de son déplacement dans le Sud, le président a réitéré que tout doit changer dans quelques mois et non pas dans un ou deux ans. Il est alors grand temps de se retrousser les manches car, avec cet immense chantier, on ne verra même pas le temps passer. Chacun son métier, les vaches seront bien gardées.

 

Mparany

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique