Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tout un symbole

Tout un symbole

Vingt-cinq ans plus tard. En attendant sa reconstruction, le Palais de Manjakamiadana restera donc comme il est actuellement. Samedi dernier en effet,  le nouveau président de la République, Andry Rajoelina, a annoncé que les travaux de reconstruction de ce palais vont recommencer, tout en estimant que ceux-ci pourront s’achever en 2020. L’année où Madagascar va célébrer le soixantième anniversaire de son indépendance.  Voilà qui remet du baume au cœur des concitoyens qui voient en ce Palais de la Reine le symbole de la perdition des valeurs et de l’identité même du peuple malgache.

«Qu’est-ce qui n’a pas été entrepris pour la reconstruction du palais depuis 1995 et pourquoi celle-ci n’a-t-elle jamais abouti ?», se demande-t-on. Des initiatives ont été réalisées. De la contribution des citoyens à travers une cotisation nationale, à l’appel aux partenaires  internationaux, mais rien n’a changé. De l’absence de la Volonté politique ? De l’insuffisance des moyens ? Autant il est difficile de répondre à ces questions, autant il est difficile de trouver les principaux responsables de l’incendie. La seule évidence est que le Palais reste comme il est depuis le jour où des criminels  y ont mis le feu.

Sur ce, l’annonce du nouveau Chef de l’Etat arrive à point nommé car ce Palais, en dépit des vicissitudes de l’Histoire récente ou passée, devrait être le symbole de l’unité nationale. Certes, il y a encore beaucoup à dire à ce propos, mais le pays a besoin de cette unité au moment actuel. D’autant que le Président de la République fait montre de son intention de rétablir la véritable souveraineté nationale. Car, qu’on le veuille ou non, le palais de la Reine restera comme un lieu de mémoire dans sa dimension symbolique.

J.P

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique