Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Infrastructure: une Académie des arts et de la culture en gestation

Infrastructure: une Académie des arts et de la culture en gestation

La passation de service entre la ministre sortante Eléonore Johasy et la nouvelle ministre de la Communication et de la culture Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo s’est tenue hier à la Bibliothèque nationale Anosy.

Le département ministériel se fixe deux grandes priorités. D’abord, faire de notre diversité culturelle le ciment de l’unité nationale et puis,  mettre sur pied une Académie nationale des arts et de la culture, sachant que «la Grande île est une extraordinaire pépinière de talents  en quête de plateforme pour s’épanouir», avance Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo lors de cette cérémonie.

«Il faut admettre que je me sens plus dans mon élément dans la sphère de la communication. Ceci étant, je me suis entourée des professionnels du domaine afin de mener à bien les missions qui nous sont confiées et de rehausser la valeur culturelle malgache», reconnaît-elle.

Au terme de sept mois de bons et loyaux services, Eléonore Johasy a quitté hier son poste avec la satisfaction du devoir accompli. «La culture est non seulement l’âme d’un pays, mais également la richesse de son peuple», a-t-elle réitéré.

L’équipe technique qui travaillera de concert avec la nouvelle ministre sera connue au plus tard la semaine prochaine.

L’artisanat face à ses nombreux défis

Dans la même foulée, une séance de passation de service s’est déroulée hier à Anosy entre les ministres en charge de l’artisanat.

Le gouvernement change mais le travail suit son cours habituel. Dans ce contexte, le nouveau ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat Lantosoa Rakotomalala reprendra le flambeau sur la création d’un centre régional de l’artisanat malgache et le recensement des artisans à l’échelle nationale en vue de soutenir la filière.

De mémoire, la capitale a lancé ce projet au mois de décembre dernier dont la phase de dénombrement s’étalera sur une année tout au plus

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.