Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Opération Bokiko: Olynca Rabenoely présente «Parata»

Opération Bokiko: Olynca Rabenoely présente «Parata»

Soutenue par l’association Opération Bokiko et son parrain Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale, l’écrivaine Olynca Rabenoely a sorti son premier livre intitulé «Parata», hier à la Bibliothèque nationale Anosy. Composé de cinq contes, cet ouvrage de 62 pages a été écrit en trois langues différentes : en malgache officiel, en dialecte issu de la région Sava et en français. «Nous voudrions décentraliser l’art et la culture», a annoncé Michèle Rakotoson, présidente de l’Opération Bokiko.

«Parata» signifie «monnaie» dans le nord du pays. Cette notion a un sens particulier et important dans la culture malgache issue de cette région. «J’ai concocté ce livre depuis six ans», a annoncé Olynca Rabenoely. Ainsi,  il contient cinq contes différents, dont «Rakakabe» et «Ilay renirano mahagaga». «Ce sont des histoires que j’ai inventées pour véhiculer des messages. Certaines parlent des droits des enfants, d’autres le respect de l’environnement…», a-t-elle expliqué.

«Madagascar dispose de nombreuses traditions orales qui font partie de nos richesses culturelles. Malheureusement, peu d’entre elles ont été retranscrites dans l’écriture et beaucoup sont actuellement oubliées. J’encourage ainsi les jeunes écrivains à les écrire pour ensuite les éditer», a pour sa part annoncé Jean Max Rakotomamonjy.

Pour la décentralisation culturelle

«Dès que j’ai lu le manuscrit d’Olynca Rabenoely, j’ai tout de suite été séduite», a partagé Michèle Rakotoson de l’Opération Bokiko. Cette association a pour objectifs à la fois de détecter les jeunes talents et de les soutenir en éditant leurs œuvres. «Nous optons pour la décentralisation culturelle en mettant en avant les écrivains qui viennent des régions autres que la capitale», a-t-elle ajouté. En effet, «Parata» est le deuxième livre édité par l’association après «Vazin’i Salova» écrit par Sitraka Rafanomezantsoa, originaire de Toliara.

« Nous sommes actuellement en pleine élaboration d’un réseau à l’international. Ainsi, dès qu’un livre est lancé, il sera disponible, entre autres, en France ou aux Etats-Unis», a conclu Michèle Rakotoson. En ce qui concerne «Parata», cet ouvrage est actuellement disponible dans les rayons de la Bibliothèque nationale Anosy et à la Librairie Mixte Analakely.

 

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.