Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

MOE-UE: 80.000 euros de don de matériel pour la société civile

MOE-UE: 80.000 euros de don de matériel pour la société civile

Fin de mandat pour la Mission d’observation de l’Union européenne (MOE-UE) après la proclamation officielle des résultats des élections par la Haute cour constitutionnelle (HCC). Les membres de la mission n’étant plus sur place et par conséquent ont terminé leur mission, l’Union européenne a décidé de faire don de matériel utilisé à l’Université d’Antananarivo et à cinq organisations de la société civile, hier à Ankorondrano. Il s’agit notamment de l’ONG Tolotsoa, la Plateforme des fédérations des personnes handicapées de Madagascar (PFPH/ MAD), la Plateforme de la société civile pour l’enfance (PFSCE) et l’Observatoire des élections par la société civile (Safidy).

Ce don est composé de matériel et équipements informatiques et bureautiques d’une valeur de 80.000 euros. «L’Union européenne souhaite vivement que ces matériels contribuent à renforcer et à garantir l’impact des actions des bénéficiaires des dons en faveur des citoyens malgaches», a indiqué le communiqué de l’UE hier. Cela, en tant que «promoteurs des Droits humains, de la Démocratie et de l’État de droit, et de la lutte contre la corruption, avec une attention spécifique aux processus électoraux, notamment à la participation et aux droits des femmes, des jeunes filles et garçons, ainsi que des personnes en situation d’handicap».

Néanmoins, l’Union européenne, à travers son ambassadeur Giovanni di Girolamo, a fait part de sa satisfaction quant au déroulement du processus électoral. «Madagascar a fait un grand pas en avant car tous les responsables ont parfaitement joué leur rôle», a-t-il indiqué, en marge de la donation du matériel. Il fait ainsi référence au chef de l’Etat, au gouvernement d’union nationale, à la Ceni et à la HCC «qui ont su gérer les élections correctement».

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.