Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Membres du gouvernement: nomination imminente

Membres du gouvernement: nomination imminente

Après la confirmation de l’identité du Premier ministre, les observateurs scrutent à la loupe l’officialisation de l’équipe de l’Exécutif. En attendant, les ministères tournent au ralenti.

«Il ne s’agit plus qu’une question d’heure. Ce sera pour demain (à lire ce jour) ou jeudi, au plus tard». C’est ce qui revient souvent après des discussions avec des proches de l’actuel Chef de l’Etat, Andry Rajoelina. Ce qui est certain, c’est que cette nomination ne saurait pas tarder car le locataire d’Iavoloha avait déjà annoncé, au moment où il était encore candidat, que la majorité de son équipe est déjà connue. Ce qui exclut, à priori, l’existence de différentes manœuvres visant à placer telle ou telle personnalité à un poste quelconque. Le fait que le président a été élu par une importante majorité, limite en même temps les marges de manœuvre de certains groupes de pression sur le nouvel homme fort du pays.

A titre de comparaison, il lui a fallu deux mois et trois semaines après son investiture pour que  l’ancien président Hery Rajaonarimampianina trouve un Premier ministre en la personne de Roger Kolo et c’était une semaine après qu’il a pu former son premier gouvernement. Une myriade de partis politiques issus d’une Plateforme pour la majorité parlementaire (PMP) avait alors pu entrer dans le gouvernement, faute de majorité du parti présidentiel, le HVM.

Une vingtaine de membres

Cette fois-ci, ce n’est plus le cas. L’homme fort du Mapar vient d’être élu et son groupement politique dispose de la majorité à l’Assemblée nationale. Ce qui facilite un peu plus la tâche du Président de la République et du Premier ministre dans la formation de l’équipe de l’Exécutif.  Il n’en demeure pas moins, à en croire les bribes d’informations des futurs membres du gouvernement, que la composition du futur gouvernement pourrait représenter à la fois des politiques et des techniciens. La parité homme-femme et la jeunesse pourraient aussi se refléter dans cette nouvelle équipe.

L’autre certitude sur la formation du gouvernement est l’effectif des ministères : il n’y aura qu’une vingtaine de départements ministériels. Certaines sources avancent même le chiffre 22. Ce qui implique que des ministères seront amenés à se fusionner. Reste à savoir quels sont les ministères touchés par cette fusion. Pour ce qui est de la polémique née de la fusion du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation avec le secrétariat d’Etat à la gendarmerie, les proches du Chef de l’Etat ont déjà avancé qu’il s’agit là d’une simple supputation.

J.P

 

Les commentaires sont fermées.