Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Primature: Christian Ntsay rempile à Mahazoarivo

Primature: Christian Ntsay rempile à Mahazoarivo

Comme chuchoté ces derniers temps, Christian Ntsay vient d’être reconduit à la Primature. Il aura fort à faire pour mettre en œuvre les principaux chantiers évoqués par le nouveau Chef de l’Etat.

L’homme qu’il faut à la place qu’il faut. C’est ce que pensent la majorité des élus à l’Assemblée nationale en le présentant, une fois de plus, comme leur favori. En début de soirée d’hier, face à la presse à Iavoloha, le nouveau Secrétaire général adjoint de la présidence, Dina Andriamaholy, a lu le décret de nomination du Premier ministre en la personne de Christian Ntsay. «C’est un personnage reconnu depuis toujours de par son intégrité et sa droiture. Il incarne très bien l’image de la politique prônée par le nouvel homme fort du pays», a confirmé hier l’un de ses proches.

Outre la nomination de son équipe, les défis qui attendent le Chef de gouvernement seront de taille, car il est désormais chargé de réaliser les principaux défis du nouveau président de la République, Andry Rajoelina, dans les mois à venir. A l’instar des annonces faites lors du discours d’investiture à Iavoloha, notamment dans le domaine sécuritaire, de l’administration publique ou encore dans le secteur énergétique.

Mettre les bouchées doubles

L’article 63 de la Constitution dispose que «Le Gouvernement est composé du Premier ministre et des ministres. Il met en œuvre la politique générale de l’Etat (…). Et selon l’article 65, «Le Premier ministre, Chef du gouvernement conduit la politique générale de l’Etat» et «dirige l’action, et est responsable de la coordination des activités des départements ministériels ainsi que de la mise en œuvre de tout programme national de développement (…)». Il lui faudrait donc mettre le turbo dans les jours à venir car il semble que le nouveau locataire d’Iavoloha ne traîne pas dans ses prises de décision. La preuve est qu’il suffit de quelques heures après son investiture pour nommer le Premier ministre et renouveler l’équipe de la Présidence.

Ancien représentant de l’Organisation internationale du travail (OIT) et directeur du Bureau de pays pour la zone océan Indien, l’actuel Premier ministre a été nommé Chef du gouvernement le 5 juin dernier dans un contexte houleux. Et pour cause, il avait pour objectif de mener à terme les élections présidentielles. Bien qu’un climat tendu ait régné au pays, la tenue des élections, sans véritable encombre, et saluée par la communauté internationale, a certainement plaidé en sa faveur.

Aussi ces derniers temps, plusieurs cadres et associations ont défendu son maintien. C’est le cas notamment de l’association des natifs du Nord au sein de la Fitefa qui, sans le citer nommément, avait défendu les acquis durant son séjour à Mahazoarivo. L’argument en est le score élevé de l’actuel Chef de l’Etat dans le Nord, dont Christian Ntsay est originaire. A cela s’ajoute la confiance des bailleurs de fonds, qui pèse lourde dans la balance avant cette reconduction.

 

J.P

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique