Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Secteur énergie: une des priorités du Président de la République

Secteur énergie: une des priorités du Président de la République

Le Président de la République a affirmé une fois de plus, samedi dernier à Mahamasina, sa volonté de se consacrer entièrement au développement de Madagascar. L’électricité figure au centre de ses préoccupations. Il ambitionne de doubler la capacité de production de Madagascar durant son quinquennat.

Le premier discours à la nation d’Andry Rajoelina a décliné les principes clés de son projet « Initiative pour l’émergence de Madagascar » (IEM). Touchant un mot sur le domaine de l’énergie, il envisage d’électrifier équitablement et à moindre coût le pays. En effet, le coût de l’électricité à Madagascar figure parmi les plus chers du contient actuellement.

Ainsi, le Chef de l’Etat a annoncé que la production d’électricité sera doublée pendant son mandat et que l’électricité sera commercialisée à un prix abordable pour tous et ce, grâce à l’exploitation des énergies renouvelables, notamment l’implantation de centrales solaires et d’usines de fabrication de matériel pour énergie solaire.

Lors de l’officialisation de l’IEM, bien avant les campagnes électorales, Andry Rajoelina avait d’ores et déjà mis l’accent sur les difficultés liées à l’énergie. Sur le long terme, l’objectif est d’exploiter au maximum les centrales hydroélectriques. A court terme, il propose la mise en place de centrales hybrides ou renouvelables ou encore le développement des centrales fonctionnant au charbon.

L’on sait effectivement que Madagascar dispose de 7.800 MW en termes de puissance hydraulique, de 8m/s de puissance éolienne et à seulement 50 m de hauteurs, de 2.000 kWh/m2/an d’énergie solaire. Une capacité qui reste inexploitée qu’à moindre intensité, ramenant à 15% le taux global d’électrification dans le pays.

Renforcement de l’industrialisation

Le problème d’approvisionnement en énergie a toujours été une question poignante pour les entreprises du secteur privé.

Et dans une perspective d’optimisation de la production d’énergie, plusieurs techniciens se sont déjà penchés sur la concrétisation d’une transition énergétique répondant aux besoins du pays. L’objectif est de donner de l’électricité au plus grand nombre.

Du reste, Andry Rajoelina a mis l’accent sur le redressement de l’économie nationale par l’encouragement de création de grandes entreprises par le secteur privé.

Arh.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique