Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Présence massive des personnalités internationales et régionales

Présence massive des personnalités internationales et régionales

Comme annoncé, plusieurs Chefs d’Etat du continent et représentants des organisations internationales et régionales n’ont répondu présents au rendez-vous du samedi dernier. Il en est ainsi des cinq Chefs d’Etat africains que sont Alpha Conde, Président de la République de Guinée, d’Edgar Lungu (Zambie), Hage Geingob (Namibie), Nana Akufo-Addo (Ghana) ainsi qu’Azali Assoumani (Union des Comores).

A cela s’ajoutent Vincent Meriton, vice-président de la République Seychelles ; Daniel Kablan Duncan, vice-président de la République de Côte d’Ivoire ; He Wei, vice-président du 13e comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, Vice-premier ministre et envoyé spécial ; Bernard Makuza, Président du Sénat, envoyé spécial du Président de la République du Rwanda ou encore Michael Bogdanov, vice-ministre et envoyé spécial du Président Russe. Sans oublier les hauts responsables des organisations internationales et régionales tels que  le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies, Abdoulaye Bathily ; la Secrétaire exécutif de la Sadc, Lawrence Stergomena ; et le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, Madi Hamada.

Réactions

Christian Ntsay : «Je tiens à féliciter le Président de la République pour sa prise de pouvoir. Le peuple est ravi et espère de réels changements pour le pays».

Hery Rajaonarimampianina : «La démocratie avance et il faut la protéger et la soutenir».

Didier Ratsiraka : «Le people est ravi d’avoir un nouveau président et j’espère que le pays retrouvera la paix. J’ai félicité le président et peut-être même le premier à le faire».

Marc Ravalomanana : «Il faut œuvrer pour le développement et voir ce qu’il y a de mieux pour le peuple malgache».

Jean-Baptiste Lemoine : «Ce fut un moment fort et il y a eu une transition démocratique qui s’est fait d’un président élu démocratiquement à un autre. Nous avons vu un discours très fort, une volonté d’agir vite et fort. La France, un pays voisin et ami de Madagascar, entend conforter et développer ses coopérations et partenariats dans de nombreux domaines».

Alphonse Maka : «Le fait que les anciens chefs de l’Etat se retrouvent avec le nouvel élu a une signification particulière. Cela marque le début d’un apaisement et de réconciliation».

 

Recueillis par T.N

 

 

Les commentaires sont fermées.