Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Iriana Mpisorona: «Promouvoir autrement un livre»

Iriana Mpisorona: «Promouvoir autrement un livre»

L’année dernière, le poète et écrivain Iriana Mpisorona a sorti un livre intitulé «Hazo faharoa» ou le deuxième arbre, qui a été autofinancé depuis son édition jusqu’à sa promotion. Ainsi, il nous livre son secret afin que la littérature malgache puisse subsister, malgré le manque de financement de la part du gouvernement et/ou d’autres entités.

* Les Nouvelles : Comment avez-vous réussi à promouvoir  votre livre « Hazo faharoa » ?

– Iriana Mpisorona : Malheureusement, le monde de la littérature malgache est déplorable. Aucune source financière n’est possible qu’à partir de la vente de nos propres livres. De plus, peu de Malgaches s’intéressent à la lecture et quelques-uns seulement ont le pouvoir d’acheter un ouvrage littéraire. Ainsi, pour que nous, les écrivains, puissions continuer à concevoir et éditer un livre, il faut trouver une autre alternative. Pour la promotion de «Hazo faharoa», j’ai sollicité mes lecteurs de faire un échange de livres, c’est-à-dire que je leur offre gratuitement ma pochette et en échange, ils me donnent d’autres ouvrages. C’est ma façon de promouvoir autrement un livre et mes œuvres.

* Et, cette manière d’éditer est-elle rentable ?

– C’est une méthode efficace pour promouvoir ses œuvres et en même temps, de bien gérer le processus de l’édition. Financièrement parlant. J’imprime à quantité limitée. Et, ce n’est pas du tout rentable. En fait, nous faisons ce métier par passion, et sortir un livre rapporte toujours un avantage à l’écrivain, ne serait-ce que pour devenir une référence littéraire  et philosophique.

* Parlez-nous du «Hazo faharoa»…

– Le premier arbre est le fameux arbre qui se trouvait dans le jardin d’Eden, où Adam et Eve ont péché pour la première fois. Le deuxième arbre ou «Hazo faharoa» est l’arbre de connaissance, ou encore l’arbre de la sagesse malgache. J’ai commencé à écrire cet ouvrage depuis plusieurs années. A travers ce livre, j’y ai imprimé mes énergies, mes ressentis, mon histoire…  Au fait, j’écris noir sur blanc ce que tout le monde cache au fin fond de leur pensée. Ainsi, «Hazo faharoa» révèle bien des secrets parfois érotiques.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.