Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Consommation: le riz de luxe import à 2.100 ariary

Consommation: le riz de luxe import à 2.100 ariary

 

Le prix du riz de luxe import a considérablement augmenté ce mois-ci. De 87.000 ariary vers la fin du mois de décembre, le sac de 50 kg coûte actuellement entre 96.000 et 97.000 ariary au marché de gros d’Anosibe, soit 2.100 ariary le kilo chez les détaillants.

Après un léger flottement des prix durant les fêtes de fin d’année, le prix du riz blanc tend à augmenter. Au niveau des grossistes d’Anosibe par exemple, le makalioka et le vary gasy ont connu cette semaine une hausse de 1.000 à 2.000 ariary par sac. Une augmentation habituelle en ces périodes de pluies, selon un grossiste.

Cependant, le riz de luxe importé s’est renchéri avec une hausse allant jusqu’à 10.000 ariary par sac. «Nous avons écoulé le sac de 50 kg à 87.000 ariary avant la fin de l’année contre 96.000 et 97.000 ariary selon la qualité, aujourd’hui», a indique notre interlocuteur.

Ces grossistes justifient cette augmentation par la rareté du riz import sur le marché depuis le début d’année. Selon eux, les importateurs procèdent en ce moments à une spéculation vu qu’aucune cargaison de riz blanc n’est attendue actuellement.

Sur le marché de détail, les prix pour les riz blancs locaux et importés s’alignent autour de 2.000 ariary/kg : 1.900 ariary pour les vary vao ; 2.000 ariary/kg pour le makalioka et le vary gasy et 2.100 ariary/kg pour le vary gasy mena.

Madagascar moins producteur

La production rizicole de 2018 était de 4 millions de tonnes, selon les chiffres livrés cette semaine par le ministère en charge de l’Agriculture. C’est la première fois que Madagascar atteint un tel niveau de rendement.

Mais jusque-là, la production de riz n’arrive pas à répondre à la demande locale malgré le fait que Madagascar est classé deuxième pays  le plus grand consommateur de riz au monde, après le Myanmar, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Pourtant, la Grande île se trouve au 19e rang mondial en termes de production, avec ses 1,2 million d’hectares de plantation et 3,4 millions de tonnes de paddy par an. La Chine est le premier producteur mondial avec 182 millions de tonnes, suivie par l’Inde qui produit près de 130,5 millions de tonnes de riz et l’Indonésie avec 54 millions de tonnes. Huit pays asiatiques figurent en fait en tête de liste.

Arh.

 

 

 

Les commentaires sont fermées.