Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Importation massive: les couvertures et les pâtes alimentaires surtaxées

Importation massive: les couvertures et les pâtes alimentaires surtaxées

Menace sur la branche nationale. L’enquête menée par l’Autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC) sur les importations massives de couvertures et de pâtes alimentaires à Madagascar, a conduit les responsables à prendre des mesures de sauvegarde provisoires. En matière d’imposition des droits de douanes, ces produits sont surtaxés.

Dans son enquête,  l’ANMCC est partie du constat que l’importation massive des pâtes alimentaire et couvertures à Madagascar durant ces cinq dernières années, menace de plus en plus la production locale qui apporte, cependant, bien plus de valeur ajoutée pour le pays. Ce qui a conduit l’ANMCC à sortir une mesure de sauvegarde provisoire sur les deux produits, notamment un droit de douane additionnel de 30% pour les pâtes alimentaires et de 41%, pour les couvertures.

Selon les statistiques fournies par la douane, le volume d’importation des pâtes alimentaires a connu une hausse de 3% en 2016 par rapport à 2015. L’accroissement substantiel et notable se situe entre 2016 et 2017 pour atteindre en une année 50%. Cette tendance haussière est encore constatée durant les sept premiers mois de 2018, comparée sur une même période en 2017, soit une augmentation de l’ordre de 13%.

En termes relatifs, la part des importations par rapport à la production nationale ont connu une évolution de 8 points entre 2015 et 2016. Elles restent très élevées car largement au-dessus de 500% au mois de juillet 2018.

L’importation de couverture en hausse de 1.708%

Les importations de couvertures ont également connu une forte augmentation sans précédente de 1.708% entre 2013 et 2017. Les accroissements les plus notables se situent entre 2013 et 2014 et entre 2015 et 2016. Sur ces deux périodes, on a enregistré respectivement un bond de 185% et de 236%. C’est-à-dire que le volume d’importation a passé de 133 à 379 tonnes entre 2013 et 2014 et puis de 566 à 1.900 tonnes entre 2015 et 2016. Le niveau le plus élevé est celui de 2017 à 2.404 tonnes.

En ce qui concerne la part des importations de couvertures par rapport à la production nationale, elle a connu une augmentation continue et très brutale depuis 2013. En 5 ans, correspondant à la période d’analyse, cette part des importations est passée de 39% en 2013 à 998% en 2017 par rapport à la production nationale, avec un rythme annuel de creusement très remarquable qui sera loin d’être au ralenti.

En outre, ces mesures devraient être déjà appliquées actuellement et ce, pour une durée de 200 jours. Seulement, l’ANMCC craigne que leur application ne soit pas effective, comme c’est le cas sur l’importation de détergent en poudre qui fait l’objet d’une réouverture d’enquête actuellement, vu que le dispositif de sauvegarde (un droit de douane additionnel de 35% sur les importations) n’a pas été appliqué.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.