Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ministère de l’environnement: 34 plaintes traitées et 44 permis délivrés

Ministère de l’environnement: 34 plaintes traitées et 44 permis délivrés

A l’heure du bilan 2018, le ministre de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Meef), Guillaume Venance Randriatefiarsion, a déclaré hier, lors d’un point de presse que les 34 plaintes environnementales déposées au sein de son département, ont été toutes traitées.

La plupart des plaintes concernent les pollutions dues aux impacts des différents projets d’investissement. A l’exemple de l’incinération des produits industriels et des différentes constructions affectant les mangroves qui polluent l’air, ainsi que le rejet des eaux usées qui contaminent la nappe phréatique.

A cet effet, le ministre a également rappelé que 25 officiers de police juridique (OPJ) environnementale ont prêté serment en 2018. Conformément au décret n° 2017-566 du 11 juillet 2017, ils ont pour mission de lutter contre les infractions environnementales qui ont pris de l’ampleur ces derniers temps. Ces OPJ sont issus des régions d’Analamanga, Itasy, Amoron’I Mania, Analanjirofo, de Vakinankaratra, d’AtsimoAndrefana, Anosy et Atsinanana.

44 permis environnementaux ont également été délivrés en 2018, entre autres, dans les domaines de la biodiversité, notamment la nouvelle aire protégée d’Ankafobe, agricoles et de la gestion de déchets.

Les chaînes de valeur

6.439 ménages, dont 223 sont dirigés par des mères de famille, sont les bénéficiaires des Chaînes de valeur (CDV) sur tout le territoire national. Les CDV ont pour ambition de valoriser d’une manière durable les ressources naturelles pour améliorer les conditions de vie des populations riveraines des aires protégées.

Parmi les ressources, on cite le miel, le bois vert, le tourisme durable, le raphia et la soie sauvage des mangroves. Grâce à ce système, «Le taux de déforestation au niveau des zones d’intervention a été réduit de 1,4 à 1,2%», a indiqué le ministre.

 

Sera R.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique