Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Montée des eaux: les bas quartiers se préparent

Montée des eaux: les bas quartiers se préparent

En cette période, les bas quartiers sont vulnérables à la montée des eaux et aux inondations. Quand décembre arrive, la saison des pluies bat son plein et les riverains de la plaine de Betsimitatatra sont livrés à leur sort et se résignent à vivre avec les inondations durant un certain moment, faute de mesures durables prises en la matière, depuis des lustres.

Comme à l’accoutumée, certains d’entre eux se préparent déjà à un éventuel déplacement vers l’ENS Ampefiloha, en tant que sinistrés, comme c’était le cas dans le quartier d’Andavamamba Anatihazo II.

«Certes, on n’est pas encore au stade d’alerte, mais par expérience, le niveau actuel de l’eau dans notre quartier nous incite déjà à nous préparer au pire», a témoigné hier, un riverain. Cette préparation se résume à la mise en sécurité des objets de valeur dans un endroit bien à l’abri, comme l’étage supérieur de la maison ou chez des proches. Puis, les hommes s’organisent pour effectuer des tours de garde dans le quartier, en cas de déplacement des familles vers les sites d’accueil des sinistrés.

  «En 2018, plus de 1.500 personnes issues de 297 ménages ont été obligées de se déplacer en tant que sinistrées», a fait savoir le chef fokontany d’Andavamamba Anatihazo II. Une grande partie des habitants de ce quartier sont des tireurs de charrette et de pousse-pousse, des mères célibataires lessiveuses ainsi que des marchands ambulants informels des rues de la capitale.

«Un endroit où le taux du chômage figure parmi les plus élevés», selon les dires du chef fokontany.

Sera R.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique