Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Insécurité: 265 personnes tuées en 2018

Insécurité: 265 personnes tuées en 2018

La gendarmerie nationale a dressé un bilan alarmant de l’insécurité à Madagascar durant l’année 2018.

L’insécurité a fait 265 morts et 420 blessés en 2018. Tel est le bilan sécuritaire de l’année dernière, publié par la gendarmerie nationale.

Force est de dire que ce n’était pas une année de tout repos pour la Grande île. En fait, même si le nombre d’attaques à main armée est réduit, elles étaient par contre plus meurtrières, provoquant davantage de pertes en vie humaine. Ces chiffres en témoignent, tout comme le nombre de bérets noirs morts en service, à savoir 16 gendarmes.

Par rapport aux interventions, pour les 811 cas d’attaque signalés et suivis d’une enquête, 932 individus ont été interpellés et plusieurs ont été abattus au cours des accrochages.

Mis en garde

L’année dernière, plusieurs gendarmes dont des hauts gradés ont reçu des peines pénales pour leur implication dans des actes de banditisme. Pour que cela ne se reproduise plus, le Seg, le général Jean Christophe Randriamanarina a mis en garde le corps à ce propos.

«J’interviendrai auprès du tribunal pour que la peine des gendarmes infracteurs soit plus lourde», a-t-il indiqué, lors de son discours durant la cérémonie de présentation des vœux de la gendarmerie nationale dans les locaux du Toby Ratsimandrava, hier.

Le commandant de la gendarmerie nationale, le général Njatoarisoa Andrianjanaka a quant à lui, indiqué qu’en dépit de ces statistiques, les actions de la gendarmerie ont eu des impacts positifs dans plusieurs régions, grâce notamment à l’opération «Mandio».

Ando Tsiresy

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique