Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Du pain sur la planche

Du pain sur la planche

Toute pimpante et extrêmement tonitruante. La victoire méritée d’Andry Rajoelina à l’élection présidentielle restera pour toujours dans les annales du pays. Trois jours après l’audience solennelle de proclamation à la Haute cour constitutionnelle des résultats officiels de cette élection, on ne parle que de cette journée mémorable partout où l’on va. «Une victoire pour tous les Malgaches», a soutenu le président nouvellement élu.

Sans vouloir offusquer qui que ce soit, il faut reconnaître que même ceux qui avaient voté pour Marc Ravalomanana, tout comme ceux qui ne s’étaient pas rendu aux urnes, ont poussé un ouf de soulagement, sachant que ce couronnement annonce la fin d’une longue et latente guerre froide. N’en déplaise à certains esprits belliqueux, le challenger du nouveau président lui-même a déjà enterré sa hache de guerre. Il se trouvait parmi les premiers à avoir félicité le nouveau président.

Comme on dit, «bonne amitié vaut mieux que tour fortifiée», il est temps de se donner la main pour sortir le pays du fond de l’abîme dans lequel il se trouve actuellement. L’heure est au travail mais sans une stabilité politique, il sera difficile voire impossible d’espérer le changement tant attendu. Il est grand temps de se retrousser les manches et de passer de la parole à l’acte. Le chantier qui nous attend est immense, pour ne parler que l’éradication de la pauvreté et de l’insécurité grandissante.  La résurgence de l’épidémie de rougeole qui fait déjà une soixantaine de morts est une autre paire de manches.

Le régime miracle n’existe pas. Le miracle est en nous. «On ne saurait manier du beurre, qu’on ne s’en graisse les doigts».

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.