Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: le départ de M. Marcoz Administrateur-Maire et de Mme Marcoz

Avant de prendre le paquebot qui devait les porter à Tamatave, M. et Mme Marcoz ont été l’objet d’une grande manifestation de sympathie de la part des habitants de Majunga.

Un vin d’honneur leur fut offert, auquel assistaient tous les colons de la province, les corps constitués, les fonctionnaires, le Commandant d’armes et les officiers de la garnison.

Y assistaient également les dames de Majunga qui étaient venues remercier Mme Marcoz du bon accueil qu’elles avaient trouvé auprès d’elle et lui témoigner tous leurs regrets de lui voir quitter Majunga, où par son charme, sa bonne franchise et son amabilité, elle avait su conquérir tous les cœurs. Elles espèrent néanmoins que les sympathies qu’elle trouvera à Tamatave ne lui feront pas oublier Majunga.

À ce vin d’honneur, M. Orsini, président de la Chambre Consultative, dans un discours vint dire, au nom de la population majungaise, combien on regrettait la décision qui allait priver Majunga d’un administrateur tel que M. Marcoz. L’ardeur avec laquelle il avait appuyé les efforts des colons de la Province qu’il dirigeait depuis plus de 3 ans, les travaux utiles qu’il avait fait exécuter et les solides amitiés qu’il avait su inspirer ne faisaient qu’augmenter les regrets de la population.

M. Marcoz, visiblement ému, remercia M. Orsini et la population des marques de sympathie dont il était l’objet et déclara qu’il suivrait de loin les améliorations et le développement de cette province, et s’il lui était donné de venir s’y consacrer à nouveau il verrait se réaliser dans ce retour son souhait le plus vif et le plus sincère.

Il remercia également le Commandant et les officiers d’avoir assisté à cette fête, les dames, les messieurs et la population entière. Il leva son verre à la ville de Majunga, à son avenir, à sa prospérité et à tous les Majungais.

À leur départ, une foule nombreuse vint présenter à M. et à Mme Marcoz leurs respectueux hommages et leurs souhaits de bon voyage.

 

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.