Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Diffamation et incitation à la haine: les meneurs frappés d’IST

Une épée de Damoclès. Les initiateurs du mouvement de contestation des résultats électoraux sur le parvis de l’Hôtel de Ville viennent d’être frappés par une Interdiction de sortie de territoire (IST). Il s’agit de l’operateur économique Mbola Rajaonah, l’ancien ministre de la Communication et des relations avec les institutions Harry Laurent Rahajason alias Rolly Mercia, le journaliste Fidèle Razara Pierre ainsi que l’ancienne candidate recalée au premier tour de la présidentielle, Fanirisoa Ernaivo.

Cette décision signée par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation mardi dernier, ferait suite à la convocation de la justice par rapport à des affaires les concernant. La Direction de la législation et du contentieux (DLC) a récemment porté plainte contre ces personnalités pour, entre autres, incitation à la haine, incitation à la révolte et diffamation à travers leur intervention sur les ondes et sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Des interventions qui, parfois, dépassent le cadre de la liberté d’expression. Et ce, à travers notamment les ondes des medias appartenant à l’opérateur économique Mbola Rajaonah.

Rappelons que ce dernier dispose encore des dossiers au niveau du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) pour des affaires de corruption ou encore de trafic de bois de rose.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.