Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Présidentielle 2018: l’UE et la France saluent la démocratie malgache

Présidentielle 2018: l’UE et la France saluent la démocratie malgache

La reconnaissance internationale. Juste après la proclamation des résultats du deuxième tour hier, auprès de la HCC, les réactions et les impressions aussi bien au niveau national qu’international affluent.

L’ambassadeur de l’Union européenne, Giovanni di Girolamo a aussitôt réagi. Pour lui, le plus important reste l’apaisement dans le pays, pour qu’il puisse aller de l’avant.

«On a assisté à un spectacle important de la démocratie malgache et on respecte la décision de la Cour », a-t-il fait savoir. Et lui d’ajouter, « on souhaite le mieux pour Madagascar». Cependant, Giovanni di Girolamo a indiqué qu’en démocratie, il y a toujours un gagnant et un perdant. Comme le candidat malheureux a obtenu une proportion de voix assez importante, «il peut devenir chef de l’opposition».

Dans tous les cas, l’ambassadeur de l’Union européenne est ravi du déroulement de ces dernières élections. «Cela fait longtemps qu’il n’y a pas eu d’élection où tout se passait bien, sans désordre. 2013 était déjà un grand pas et ces élections constituent un bond en avant pour la consolidation de la démocratie malgache», a-t-il conclu.

La France félicite la HCC

Pour sa part, l’ambassadeur de la France, Véronique Vouland-Anieni a félicité la HCC de la bonne conduite du processus électoral. «C’est un grand jour pour la démocratie malgache», a-t-elle déclaré en marge de la cérémonie.

 L’attitude du candidat malheureux, Marc Ravalomanana, a été «remarquable», a-t-elle noté, en soulignant qu’il a déjà indiqué vouloir accepter les résultats. «J’espère qu’il le fera. Cela est un gage de stabilité pour l’avenir», s’est exprimé l’ambassadeur français.

 

Tahina Navalona

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique