Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La semaine de vérité

La semaine de vérité

A la veille de la proclamation par la Haute cour constitutionnelle (HCC) des résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle, une ambiance délétère règne dans le pays, en général, et dans la capitale, en particulier. La semaine qui vient de s’écouler a été marquée par le mouvement de contestation sur la Place du 13 mai, mené par le clan Ravalomanana, et la répression des forces de l’ordre. On ignore si les partisans du candidat n°25 vont poursuivre ce jour leur manifestation ou non. Le cas échéant, les forces de l’ordre vont assurément tout faire pour contenir le désordre et éviter tout débordement.

En attendant de voir la suite de l’affaire, le banquet tant décrié ou la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux des corps constitués et du corps diplomatique se tiendra ce jour au palais d’Etat d’Iavoloha. Cet événement qualifié de luxe inaccessible et de futilité par certains, est considéré par d’autres comme un point d’orgue, une pause, avant les notes de la fin. La proclamation tant attendue aura lieu en effet demain à Ambohidahy où Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina seront finalement fixés sur leur sort.

Une page de l’histoire du pays va se tourner et une autre va s’ouvrir. La question est de savoir si la HCC va confirmer les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ou les ignorer pour prononcer un tout autre verdict qui va à l’encontre de l’aspiration du peuple. Sa décision déterminera le destin du pays. Quelle que soit cette décision, l’histoire retiendra à jamais les noms des juges constitutionnels.

Mparany

Les commentaires sont fermées.