Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

A côté de la plaque

A côté de la plaque

Une assez stupide pratique est en train de s’installer insidieusement dans le microcosme politique malgache par l’instauration des affirmations gratuites dans les modes de monologues.

L’actuel contestataire des résultats du deuxième tour a accusé les scrutins de tous les maux, en décidant paradoxalement d’y participer, mais a retiré, sans explication aucune, ses requêtes déposées officiellement en se sachant éligible à ce deuxième tour.

Nouvelle bourde : le même candidat a été le premier à se déclarer être prêt à se soumettre au verdict des urnes, quels que soient les résultats, mais n’a pas tenu parole, appâté par la soif du pouvoir. Plus encore, il a décidé des manifestations publiques pour protester contre l’incontestable. Les résultats électoraux, qu’il accuse de frauduleux, ne sont pas encore publiés pour permettre tout jugement de quelque nature qu’il soit.

S’opposer à ce qui n’existe pas et porter un coup d’épée dans l’eau n’est que blanc bonnet et bonnet blanc et toute initiative allant dans ce sens ne serait qu’infantilisation, sinon une manipulation de l’opinion pour chercher la petite bête. L’astuce est cousue de fil blanc mais une frange de la population s’y laisse encore prendre, faute de recul dans ses analyses ou par fanatisme aveugle.

Sachant leurs manœuvres sans issue toutefois, les initiateurs du mouvement mènent leurs partisans en bateau à travers la capitale pour chercher cette petite bête tandis que la bête est déjà entre leurs mains littéralement.

Manou

Les commentaires sont fermées.