Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Verdict de la HCC: le nouveau président connu ce mardi

Verdict de la HCC: le nouveau président connu ce mardi

Les résultats définitifs du second tour de la présidentielle seront dévoilés le 8 janvier prochain. A priori, il ne devrait pas y avoir de surprises.

Le moment tant attendu est enfin arrivé. La Haute cour constitutionnelle (HCC) proclamera les résultats officiels de l’élection présidentielle, mardi prochain à Ambohidahy, soit 9 jours francs après les résultats provisoires de la Ceni. Le nouveau président sera ainsi connu ce mardi.

Et ce, en conformité aux dispositions de l’article 116.4 de la Constitution, «outre les questions qui lui sont renvoyées par d’autres articles de la Constitution, la Haute cour constitutionnelle, dans les conditions fixées par une loi organique […] statue sur le contentieux des opérations de référendum, de l’élection du Président de la République, des élections des députés et des sénateurs», peaufiné par l’article 116.5  selon lequel, la HCC «proclame le résultat officiel des élections présidentielles, législatives et des consultations par référendum».

Légitimité populaire

Selon le décompte des voix et des confrontations des PV de la Ceni, le candidat n°13, Andry Rajoelina sort en tête avec 55,66% des voix contre 44,34% pour Marc Ravalomanana. Les yeux se tournent ainsi vers la HCC, qui aura le dernier mot. Tout porte à croire, toutefois, que le candidat Andry Rajoelina dispose d’une forte avance sur son concurrent, avec plus de 500.000 voix.

Si le score du candidat Andry Rajoelina est maintenu par les juges constitutionnels, il sera le président élu ayant acquis plus de voix. Ce qui conforte encore la légitimité du futur président de la République dans la mesure où il a été élu dans toutes les grandes villes du pays. A titre de rappel, lors de la présidentielle de 2006, l’ancien président Marc Ravalomanana n’avait eu que 2.435.199 voix, avec une élection mal organisée. Il en est de même du candidat Hery Rajaonarimampianina en 2014, avec seulement 2.060.124 voix, soit 53,49 % des suffrages exprimés.

Quoi qu’il en soit, les juges constitutionnels se penchent actuellement sur les quelque 300 requêtes déposées par les candidats et divers organismes non gouvernementaux. 200 requêtes auraient été déposées par le camp Ravalomanana, contre 75 par le camp Rajoelina. La Haute cour serait actuellement en train de procéder aux confrontations de divers documents en sa possession avec ceux de la Ceni.

«La HCC nous a demandés de lui transmettre quelques documents pour vérification et nous sommes actuellement en train d’y procéder», a indiqué le rapporteur général de la Ceni, Fano Rakotondrazaka, joint au téléphone hier. Parmi ces documents figurent les PV, les bulletins uniques ou encore les listes d’émargement.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.