Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Transparence du traitement des résultats: la Ceni rassure

Transparence du traitement des résultats: la Ceni rassure

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) maintient le cap et insiste sur la transparence dans le traitement des résultats. Assistée des délégués des deux candidats, la Ceni se tient prête à examiner et considérer toute réclamation, telle qu’une nouvelle confrontation des résultats.

L’organe électoral a amélioré sa méthode de travail pour ce second tour, comparé au premier tour de la présidentielle. Cela, pour ne citer que la rapidité de la publication de la tendance générale. La Ceni a en effet presque terminé de traiter tous les PV scannés, quatre jours après le scrutin de mercredi dernier. «Nous sommes actuellement en train de recevoir et de traiter les PV réels qui arrivent peu à peu», a indiqué le rapporteur général de la Ceni, Fano Rakotondrazaka, joint au téléphone hier.

Jusqu’à hier vers 21 heures, près de 55 des 119 districts ont déjà pu faire parvenir les PV réels à la Ceni. Cela, sous les regards vigilants des délégués des deux candidats qui ont accès à toutes les étapes du processus de traitement des données. A noter que pour plus de transparence, la Ceni a également tenu à présenter ses PV aux candidats pour que ces derniers puissent faire le compte à leur tour. «Cela ne relève plus de la loi mais nous avons pris cette option pour lever les doutes», avait indiqué récemment le vice-président de la Ceni, Thierry Rakotonarivo.

Confrontation

Pas plus tard que samedi dernier, le comité de soutien du candidat Ravalomanana (K25) a demandé une confrontation des résultats auprès de la Ceni. Une requête que celle-ci n’a pas refusée. Selon la Ceni, le K25 avait demandé la confrontation au niveau de 55 bureaux de vote dans la capitale.

Cependant, aucune anomalie n’a été constatée après la procédure et le comité a demandé de revenir le lendemain, soit hier, mais n’est plus revenu. Entretemps, un communiqué du K25 souhaitait la suspension de la publication de la tendance générale par la Ceni pour la simple raison que cela pourrait créer un trouble auprès des citoyens. Cela, en attendant la confrontation des PV réels.

Insatisfait des preuves apportées par la Ceni, le K25 a adressé une requête à la Haute cour constitutionnelle (HCC) lui demandant de pouvoir vérifier des documents autres que les PV, mais le comité a vite été débouté car la HCC a fait part de son incompétence à se pencher sur la requête.

Dans l’attente de nouvelles tentatives du K25, la Ceni poursuit la publication de la tendance générale. Jusqu’à hier vers 22h, l’organe électoral a pu traiter 21.874 des 24.852 bureaux de vote, affichant un score de 55,11% des voix pour le candidat Andry Rajoelina contre 44,89% pour le candidat Marc Ravalomanana.

Rakoto

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique