Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Maison centrale d’Ankazobe: 5 mineurs parmi les 211 détenus

Maison centrale d’Ankazobe: 5 mineurs parmi les 211 détenus

De source auprès de la Direction de la communication du ministère de la Justice hier, les cinq détenus mineurs incarcérés à la Maison centrale (MC) d’Ankazobe sont en prison pour des affaires criminelles.

Ces 5 mineurs ont été complices dans des vols de bovidés, des actes classés à Madagascar comme étant criminels, d’ailleurs c’est la majorité des chefs d’inculpation des 211 détenus, à la MC d’Ankazobe.

Suivant l’ordonnance  n° 60-106 de septembre 1960, relative à la répression des vols de bœufs, les auteurs risquent, entre autres, la peine de mort si l’infraction est suivie d’un meurtre, et au moins des travaux forcés pour une durée de 5 ans.

Réinsertion sociale

Créée en 2000, la MC d’Ankazobe fait partie des établissements pénitentiaires qui ne disposent pas encore d’un quartier mineurs parmi les 43 MC réparties dans toute l’île.

En effet, dans le cadre de leur réinsertion sociale, les mineurs devraient être séparés des adultes lors de leur incarcération afin d’éviter toute influence. Allant dans ce sens, le Royaume de Norvège, à travers son ambassade à Madagascar, va apporter sa contribution pour la construction d’un mur, afin de séparer les quartiers des adultes de celui des mineurs. Par la même occasion, ces derniers auront leur propre cour.

Sera R.

 

Les commentaires sont fermées.