Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Qui vivra verra

Qui vivra verra

Ça y est ! Malgré les imperfections observées ici et là, le scrutin d’hier s’est déroulé sans incidents majeurs. Des cas de tentative de fraude ont été constatés et déjoués, mais cela n’enlève rien à la sincérité du vote. Les Malgaches ont fait leur choix.

Très tôt dans la matinée, les électeurs, avides de changement, se sont rendus massivement aux urnes, du moins dans la capitale, quoique dans l’ensemble du pays, une baisse du taux de participation ait été observée. L’on a pu remarquer aussi que la plupart de ceux qui n’ont pas voté lors du premier tour de l’élection présidentielle ont décidé cette fois d’accomplir leur devoir de citoyen.

Ce qui laisse avancer que les Malgaches veulent plus que jamais fermer le chapitre, tourner la page et écrire une nouvelle histoire. Il ne reste donc plus qu’à attendre les résultats mais là encore, il faut s’armer d’une sainte patience, sachant qu’il faut encore plusieurs jours pour réunir, acheminer et traiter les colis électoraux. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que l’un des deux candidats va siéger sur le fauteuil tant convoité.

Mais la question est de savoir si le candidat malheureux va accepter ou non le verdict des urnes. En cas de contestation, le pays va de nouveau sombrer dans une crise. Si une telle éventualité se réalisait, la population déjà au bout du souffle va en pâtir énormément. Tous les yeux sont maintenant braqués sur Madagascar. Que nous réserve l’avenir? Personne ne peut le prédire. Qui vivra verra. Le futur du pays est entre les mains des deux prétendants.

 

Mparany

 

 

 

Les commentaires sont fermées.