Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Apaisement postélectoral: des contre-vérifications communes souhaitées

Apaisement postélectoral: des contre-vérifications communes souhaitées

Le risque de troubles est à son summum dans le contexte actuel où les polémiques sur l’existence de tentatives de fraudes électorales enflent, amplifiées dans certains médias et réseaux sociaux. Différentes propositions se profilent alors dans le but d’instaurer l’apaisement, particulièrement après les décomptes de voix.

Des suspicions de fraudes ont fortement entaché le deuxième tour de l’élection présidentielle qui a débuté par des problèmes liés aux manipulations des bulletins uniques hier. Ajoutés aux rumeurs véhiculées lors des jours précédents, ces faits constituent des facteurs déterminants pour fomenter de troubles postélectoraux dans ce pays en proie à des dilemmes tendancieux, selon certains analystes.

La situation devenant de plus en plus tendue, a obligé hier, un observateur international qui veut garder l’anonymat, à se permettre de donner son avis qu’il a qualifié de personnel pour désamorcer la poudrière.

Ses expériences des élections africaines aidant, cet expert classé neutre, souhaite que des séances de contre-vérification scientifique des documents utilisés lors des scrutins soient organisées avant la publication officielle des résultats. Il a ainsi conseillé la mise en place d’un comité restreint composé de représentants des deux candidats, de la communauté internationale et de la Ceni, en plus des techniciens de l’Imprimerie nationale, le seul organisme officiel malgache habilité à se prononcer techniquement sur l’authenticité des documents officiels à Madagascar.

«Le processus prendra certainement plus de temps, mais n’occasionnera plus de perte que les éventuels troubles pouvant résulter des publications des résultats à polémiques dus au manque de transparence suite à cette série d’accusations de tentatives de fraudes que se lancent les candidats», a-t-il ajouté pour convaincre de l’importance de son idée, qu’il a tenue à n’être qu’un avis personnel n’ayant aucune autorité sur le processus électoral.

Manou

Les commentaires sont fermées.