Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Désenclavement de la Région Sud: 87 millions de dollars de la Bad

Désenclavement de la Région Sud: 87 millions de dollars de la Bad

La Banque africaine de développement (Bad) vient d’accorder un financement de 87 millions de dollars US au gouvernement malgache, pour la mise en œuvre du projet d’aménagement de corridors et la facilitation du commerce et d’investissements entre Madagascar, les pays  de la Comesa et de l’océan Indien.

Trois accords  ont été signés hier, au ministère des Finances et du budget à Antaninarenina, entre Vonintsalama Andriambololona, ministre des Finances et du budget et Mohamed Cherif, responsable pays du bureau national Madagascar de la Bad.  Il s’agit d’un accord de prêt du Fonds africain de développement (Fad), d’un montant de 31 752 000 USD, d’un prêt de la Facilité d’appui à la transition (Fat) de 11 830 000 USD et d’un don du Fad de 43 750 000 USD.

Ce nouveau financement vise avant tout l’intégration nationale et régionale. Le désenclavement de la partie sud du pays figure parmi les priorités. Cela, à travers la construction et la réhabilitation de deux sections de route, à savoir la deuxième phase de la nationale 9, les constructions du pont sur le Ranozaza, ainsi que de la portion de la route nationale (RNT 12A), reliant Vangaindrano, Masianaka et Fort-Dauphin.

Outre la réhabilitation des infrastructures routières, le projet comporte également un axe de renforcement de capacités des PME dans le secteur de l’agriculture, de la pêche, du tourisme et du commerce. Le projet soutiendra également les institutions en charge de l’import-export, pour la facilitation des échanges avec les pays de l’océan Indien, l’Afrique de l’Est et l’Afrique Australe. Selon les prévisions, 300 PME bénéficieront des acquis sur les besoins du marché d’ici 2024.

Approche intégrée

Par ailleurs, Vonintsalama Andriambololona n’a pas manqué de mettre en exergue les avantages de  l’approche intégrée de la Bad, à travers les projets financés à Madagascar.

«L’approche de la Bad apporte ses fruits aujourd’hui. Ses financements sont concentrés essentiellement dans la région Atsimo Andrefana, où la banque a soutenu la construction des routes, le renforcement de capacité des jeunes… Toute une chaîne de valeur est touchée par le projet», a-t-elle soutenu. Avant d’enchaîner que l’intégration permettrait de développer d’une manière exponentielle toute une région.

Dans ce sens, le représentant de la Bad  à Madagascar a souligné que le projet va davantage améliorer les conditions de vie des populations dans la région. L’un des High 5 des activités de la Bad.

En quelques chiffres, le portefeuille actif de la Bad à Madagascar couvre 17 opérations effectives pour un volume total d’engagement de 372,9 millions de dollars, comprenant 16 projets nationaux et un projet multinational.

Riana R.

 

 

Les commentaires sont fermées.