Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

MEN: abus de pouvoir des pro-Ravalomanana

MEN: abus de pouvoir  des pro-Ravalomanana

 

Nouvelles menaces de grève au ministère de l’Education nationale où le personnel dénonce des arbitraires perpétrés à son encontre. Une manifestation a été organisée devant le bâtiment du ministère pour attirer l’attention des dirigeants, hier.

Le personnel du ministère de l’Education nationale a manifesté dans la rue devant le ministère employeur hier, pour protester contre les abus de pouvoir de ses supérieurs. L’équipe du ministre issu du parti HVM, ralliée au candidat N° 25, se rabat sur les employés pour ressasser la défaite subie lors du premier tour de l’élection, d’après les explications du porte-parole des manifestants, Angelo Rakotonirina.

Ce dernier a déclaré qu’ils sont obligés de recourir à cette initiative pour dénoncer les dysfonctionnements de leur département. Outre l’appel pour protester contre les intimidations subies par les fonctionnaires de ce ministère actuellement, les manifestants exigent que la gestion de ce ministère soit confiée aux techniciens de l’éducation pour garantir son développement.

Abus de pouvoir

Il a été révélé au cours du mouvement que l’équipe dirigeante procède à des licenciements abusifs et des affectations collectives, depuis la publication des résultats de l’élection, par esprit de vengeance, créant un esprit d’instabilité au sein du personnel. Le cas du directeur des Ressources humaines du ministère, qui a dû recourir au Conseil d’Etat pour échapper à l’arbitraire, illustre bien l’ambiance vécue dans le monde de l’éducation où les directives du Premier ministre sont restées lettre morte actuellement, selon les victimes.

Les manifestants ont menacé que la situation pourra dégénérer en une grève générale devant paralyser de nouveau l’enseignement public.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.