Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Marché intérieur: la part des produits locaux n’atteint pas les 10 %

Marché intérieur: la part des produits locaux n’atteint pas les 10 %

 

L’Autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC) a percé à jour les importations sauvages à Madagascar et ses impacts néfastes sur la production locale, durant une rencontre organisée hier, à Antanimena.

 « La part de marché des produits locaux n’atteint même pas les 10% sur le marché national », a fait savoir Barthélemy, directeur général de l’ANMCC, à cette occasion.

D’après ses dires, «  la capacité de production des industries locales est en mesure de répondre aux besoins du marché local. Mais souvent, les industries malgaches font face à un problème de compétitivité ».

Trois secteurs font l’objet d’une enquête par l’ANMCC depuis sa mise en place en 2017, suite à des requêtes déposées par les opérateurs locaux sur les procédures d’importation des détergents en poudre, des couvertures et des pâtes alimentaires.

Mesure restrictive non effective

Les enquêtes menées dans l’importation de détergents en poudre ont permis à l’ANMCC de sortir une mesure restrictive provisoire, notamment la majoration du droit des douanes à 36%.

Ce dispositif devait être effectif depuis juin dernier pour une durée de 6 mois. Seulement, la décision n’a pas été inscrite dans la Loi de finances cette année. A ce propos, Barthélémy de préciser que le processus doit être recommencé. Une autre mesure provisoire sera adoptée à partir de l’année prochaine.

Quant aux importations de couvertures et de pâtes alimentaires, l’ANMCC organisera une audition publique en janvier 2019.

Force est de constater que les chiffres relatifs à l’évolution des importations dans ces trois secteurs sont vertigineux, selon les informations apportées par l’ANMCC. Madagascar a importé 25 000 tonnes de pâtes alimentaires en 2015, puis 40 000 tonnes actuellement. De même pour les couvertures, l’importation de Madagascar est passée de 566 tonnes à 2404  tonnes entre l’année 2015 et 2017.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.