Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jardin d’Antaninarenina: Habaka Ankisôma mène la danse

Jardin d’Antaninarenina: Habaka Ankisôma mène la danse

Habaka Ankisôma rempile pour sa 16e édition ce week-end, au jardin d’Antaninarenina, histoire de tirer un trait sur la saison artistique.

Depuis hier, le jardin d’Antaninarenina attire le regard des passants. C’est devenu une tradition bien ancrée pour Habaka Ankisôma, de clôturer sa programmation artistique annuelle sur ce lieu symbolique pour véhiculer l’art et la culture. Malgré les nombreuses difficultés auxquelles a dû faire face le festival, la volonté de partage et l’engagement des danseurs participants, mais surtout l’acharnement des organisateurs figurent parmi les raisons qui ont permis à cet événement d’avoir lieu cette année.

Pour la journée inaugurale d’hier, 11 représentations issues des disciplines différentes ont été à l’affiche. Dans le registre contemporain, la compagnie Olondihy a laissé libre cours à son inspiration, à travers la pièce fraîchement intitulée «An-tany».

«La pièce relate le cycle de vie d’une plante, de la graine à l’arbre. Un bon arbre donne de bons fruits mais pas que, car il peut être également toxique», argumente Elytan Razafinjanahary, de la compagnie Olondihy, avant d’enchaîner que «c’est une création en cours. Quoi qu’il en soit, nous l’avons présenté pour la deuxième fois maintenant après le festival Voambolana en novembre dernier, dans le souci de bénéficier d’une expérience publique et d’avoir une version finale améliorée».

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.