Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Second tour: les partenaires internationaux aux aguets

Second tour: les partenaires internationaux aux aguets

A cinq jours  du second tour de la présidentielle, l’Union européenne (UE), la Commission de l’océan Indien (COI) et le « Groupe de dialogue stratégique » se font entendre. Le climat postélectoral est au centre de l’attention.

Tous sur le qui-vive. Le processus électoral a été au centre des discussions hier, à Mahazoarivo, lors de la quatorzième réunion de concertation entre le gouvernement et les partenaires au développement, au sein du «Groupe de Dialogue Stratégique».

«Dans le contexte actuel, la réunion est consacrée au processus électoral en cours», a indiqué la missive de Mahazoarivo à l’issue de la rencontre conduite par le Chef du gouvernement, Christian Ntsay, et le Coordonnateur résident du Système des Nations unies, Violette Kakyomya.

Mis à part le feedback  du premier tour, plusieurs points ont été abordés, notamment  l’état des lieux des préparatifs du second tour, la suite du cycle électoral dont les élections législatives de 2019, ainsi que l’intervention des partenaires dans le financement du processus électoral. La gestion sécuritaire a aussi été examinée.

«Il sera question d’exploiter les acquis lors du précédent scrutin, car il faut dire que le deuxième tour exige les mêmes efforts et surtout l’engagement dans la prise de responsabilité», ajoute le communiqué.

Apaisement

Ces temps-ci en effet, au beau milieu de la propagande, des invectives et fausses informations visant à dénigrer l’un ou l’autre candidat, sont constatées. Au-delà des réactions de leurs partisans respectifs, des inquiétudes subsistent également par rapport aux attitudes à adopter par Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, après l’annonce des premiers résultats officieux durant la soirée du 19 décembre.

C’est pourquoi, la réunion d’hier fut une occasion d’envisager «les éventuels problèmes qui pourraient surgir après la tenue du second tour». Dans cette optique, les deux candidats sont tenus de contribuer au maintien de l’apaisement et de maîtriser leurs sympathisants, avant, pendant et après le vote.

Toujours à ce propos d’ailleurs, en marge d’une rencontre avec le Chef de l’Etat par intérim, Rivo Rakotovao, le Vice-président des Seychelles et Président du Conseil de la Commission de l’océan Indien (COI), Vincent Mériton, a affiché son optimisme.

«Pour nous, Madagascar est la grande sœur des îles de l’océan Indien. Nous avons espoir que les deux candidats au second tour des élections aient un respect mutuel et que le gagnant sache respecter la dignité du perdant et surtout le perdant respecte le choix du peuple malgache, car l’important c’est le peuple et son avenir», a-t-il fait entendre.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.