Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Saison des pluies: les conséquences se font déjà sentir

    Saison des pluies: les conséquences se font déjà sentir

    Chaque année à la même période, c’est-à-dire, à partir du mois de décembre, plusieurs quartiers de la capitale se retrouvent les pieds dans l’eau.

    Aux 67 Ha, Ampefiloha, Ambodin’ Isotry, Anosibe…la montée des eaux se conjugue inéluctablement avec la saison des pluies. Pas plus tard qu’avant-hier, après quelques minutes d’averses abondantes, les bas quartiers ont été complètement inondés.

    Vue de la Haute ville d’Antananarivo, de l’eau à perte de vue submerge la plaine de Betsimitatatra. « Comme la saison des pluies, notre calvaire ne fait que commencer », a déploré, hier, un riverain. Certes, la montée des eaux n’atteint pas encore son seuil critique, mais à ce rythme et comme à chaque année, des inondations se profilent déjà à l’horizon.

    A l’heure actuelle, des grands travaux au niveau des canalisations souterraines sont menés dans le quartier des 67 Ha et ses environs. En fait, force est de constater la vétusté des infrastructures destinées à l’évacuation des eaux pluviales. En un rien de temps, les canaux sont obstrués d’autant qu’ils n’ont fait l’objet d’aucun curage régulier, voire au quotidien.

     « La meilleure solution, c’est de procéder à la rénovation totale des canalisations, longues de 47 km dans la ville d’Antananarivo », a confié un technicien de la CUA.

    Retour des embouteillages

    Il n’y a pas à dire, les embouteillages monstres constituent une excuse crédible pour arriver en retard au travail. Et quand il pleut au beau milieu des heures de pointe surtout vers la fin de l’après-midi, il faut prendre son mal en patience, surtout pour les passagers coincés dans un taxi-be. Il faut mettre des heures avant d’arriver chez soi.

    Dans la foulée, les fortes pluies de ces derniers jours commencent à accélérer la dégradation des routes. Les nids de poule se forment maintenant un peu partout.

    Sera R

     

    Les commentaires sont fermées.