Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pagose: un financement additionnel de 40 millions de dollars

Pagose: un financement additionnel de 40 millions de dollars

Le Projet d’amélioration de la gestion des opérations du secteur de l’électricité (Pagose) a reçu un financement additionnel de 27,9 millions DTS, soit environ 40 millions de dollars. Madagascar et l’Association internationale de développement (Ida) ont conclu l’accord de prêt, le 5 octobre dernier et le Parlement vient d’adopter le projet de loi autorisant sa ratification.

Avec ce financement additionnel,  le Pagose s’étendra ainsi jusqu’au 31 décembre 2021, selon un communiqué du ministère en charge de l’Energie. Sa mise en œuvre contribue à consolider et amplifier les impacts positifs et significatifs sur la performance du secteur énergétique.

Le projet initial, approuvé par le Conseil d’administration de la Banque mondiale, le 23 mars 2016, prévoyait effectivement un financement par crédit Ida, pour atteindre l’Objectif de développement du projet (ODP).

La performance opérationnelle de la Jirama est à améliorer ainsi que la fiabilité de l’approvisionnement en électricité dans la zone concernée par le projet. L’objectif est de fournir une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d’urgence admissible.

Cinq composantes

A rappeler que le Pagose comporte cinq composantes. Dans un premier temps, il est question d’améliorer la planification du secteur de l’électricité et la viabilité financière, en soutenant les investissements optimaux (au moindre coût), nécessaires pour développer le secteur énergétique à Madagascar. Aussi, il cherche à renforcer les capacités des agences gouvernementales responsables en la matière.

La deuxième composante vise à renforcer la performance opérationnelle et la gouvernance de la Jirama, à travers la mise en œuvre effective d’un Plan d’amélioration des performances (Pap) pour l’entreprise. Dans ce plan figurent effectivement la restructuration organisationnelle et la sélection d’une nouvelle équipe de direction, par voie de concours, l’intégration des Systèmes d’information de gestion (Sig ) pour améliorer l’efficacité, la transparence dans les opérations et la mise en œuvre d’un programme de protection des revenus ciblant les grands clients.

La composante 3 concerne  le financement des investissements prioritaires pour réhabiliter, renforcer et améliorer les infrastructures existantes de transport et de distribution d’électricité. La composante 4, quant à elle, soutient la gestion de projet et la composante 5 fait référence à une éventuelle intervention d’urgence .

Arh.

Les commentaires sont fermées.