Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    LFI 2019: Tsimbazaza persiste avec ses amendements

    Les députés n’ont pas changé d’avis et misent sur leurs amendements déjà apportés  dans la LFI 2019. Et, cela sans tenir compte des remarques des sénateurs.

    Ainsi,  après une première navette devant le Sénat puis une seconde fois devant l’Assemblée nationale, la LFI sera de nouveau présentée devant les sénateurs ce jour, après adoption avec amendements hier, par les parlementaires de la Chambre basse.

    Cependant, des bruits courent selon lesquels, les sénateurs ne voudraient plus examiner les textes. Dans ce cas, une légifération par voie d’ordonnance n’est pas à écarter.

    Report

    Les députés ont également statué sur les textes relatifs à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, mis à part la LFI. Cependant, ceux sur le recouvrement des avoirs illicites seront reportés pour la énième fois à une prochaine session extraordinaire.

    Les 12 députés présents lors de la séance estiment en effet que les autres élus devraient avoir leur mot à dire sur le sujet. Une situation plus ou moins insolite, vu qu’à chaque fois, une dizaine de députés ont adopté la majorité des textes lors de cette deuxième session ordinaire.

    Les textes sur le recouvrement des avoirs illicites garantissent pourtant la crédibilité de Madagascar sur le plan international. «Ces textes devraient impérativement être promulgués avant le mois d’avril prochain, soit lors de la signature de convention avec l’Esamlag», a fait savoir le DG du Samifin, Boto Tsara Dia Lamina, joint au téléphone.

     

    T.N

     

    Les commentaires sont fermées.