Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Guide du week-end

Guide du week-end

Sasamaso à l’Is’art galerie

Ces derniers temps, les anciens groupes de rock refont surface. C’est le cas de Sasamaso qui ne cesse de multiplier ses shows depuis le début de l’année. Pour clôturer en beauté son année de spectacles, il donnera un concert en solo ce soir, à l’Is’art galerie Ampasanimalo. Avec sa chanteuse pleine d’énergie, le groupe a su imposer son style, le death et la trash metal, depuis plusieurs années. Ce soir, il offrira à son public quelques nouveautés et promet donc de chauffer la scène avec des riffs et headbangings.

Samoëla au Dôme RTA Ankorondrano

Ce soir au Dôme RTA Ankorondrano, Samoela donne de nouveau  rendez-vous à ses fans et le spectacle s’annonce grandiose. Le groupe au grand complet, interprétera tous ses titres incontournables ayant marqué sa carrière depuis les années 90. Par ailleurs, comme à l’accoutumée, Samoëla mettra en vente durant le spectacle ses CD audio, ses DVD, quelques tee-shirts et des CD, une sorte d’album instrumental contenant des titres destinés aux passionnés de Karaoke…

Revy Ako’stika au Twenty six Analakely

Pour clôturer en beauté la semaine, le restaurant Twenty six Analakely propose «Revy Ako’stika», une soirée aux couleurs de vendredi magnifique, animée par Fara Gloum, Mbola Talenta et Orad Manalina. Au programme, le trio accordera une importance particulière au genre acoustique, en mettant en avant les jeux de guitare entre Fara Gloum et Mbola Talenta. Avec leur répertoire minutieusement élaboré, ils s’engagent à donner plus d’ambiance conviviale durant la soirée.

Farakely au Piment Café

L’année dernière, la chanteuse Farakely a officiellement annoncé son envol en solo et a même présenté son premier album intitulé «Tafaray isika roa». Pour renforcer les relations de la chanteuse avec ses fans, elle se produira ce soir au Piment Café Behoririka. Accompagnée par ses musiciens fétiches, elle dévoilera une fois de plus ses talents et son style qui balance entre le funk, le folk et la soul.

De la musique urbaine et du roots avec Doug’l

Après plusieurs années de silence, le rappeur Doug’l décide enfin de passer devant et propose un rendez-vous avec son public, demain au No comment bar Isoraka, à partir de 21 heures. Accompagné auparavant par le musicien Piu, il sera sur scène cette fois avec Tahiry Andriamanoro qui jouera du cajon et Bôka Rahaja à la guitare. Quoiqu’ adepte de la musique urbaine, Doug’l ajoute quand même une touche personnelle à sa composition, en proposant un mélange de rap et de roots. Ces anciens titres tels que «zavaboahary» seront revisités durant le spectacle.

Les commentaires sont fermées.