Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Soavina Atsimondrano: un Indien et un Tunisien kidnappés

Soavina Atsimondrano: un Indien et un Tunisien kidnappés

Les kidnappeurs continuent à narguer les autorités, en général, et les forces de l’ordre en particulier. Dans l’après-midi d’avant-hier, ils ont enlevé Malik Karmaly, PDG de Habibo Group, et Sofiane Omrani, un entrepreneur tunisien âgé de 47ans.

Le quartier résidentiel de Soavina Atsimondrano a été le théâtre d’un enlèvement dans l’après-midi de samedi. Vers 13h, des hommes lourdement armés et encagoulés ont kidnappé Malik Karmaly et Sofiane Omrani, non loin de la villa du PDG de Habibo Group, à la cité Monloup.

Tout s’est déroulé très vite que les gardes du corps de l’homme d’affaires n’ont pas pu réagir. Forts de leurs fusils d’assaut, les bandits ont réussi à les neutraliser sans coup férir.

Selon un témoin oculaire qui requiert l’anonymat, l’enlèvement a été minutieusement préparé. Les kidnappeurs ont ettendu le passage du véhicule de l’homme d’affaires, une Toyota Land Cruiser V8, ainsi que celui de ses gardes du corps, un Pick-up de marque Isuzu D-Max, sur le pont menant à Soavina pour sévir.

« Alors que le véhicule à bord duquel se trouvaient les deux opérateurs économiques allait sortir du pont et que celui des éléments d’escorte allait franchir un casse-vitesse, des hommes sont sortis d’une Renault Express garée à la sortie du pont. Ils ont fait sortir le chauffeur de la Toyota. Sur ces entrefaites, des individus ont débarqué d’une Peugeot Partner garée derrière le Pick-up. Ces derniers ont dans un premier temps tiré sur les roues et le moteur du Pick-up pour l’empêcher d’avancer avant de tenir en joue les bodyguards. Les bandits sont par la suite montés à bord de la V8 de Malik Karmaly pour partir en direction de Malaho ou Analampanga », a expliqué le témoin.

Malik Karmaly libéré

L’alerte a été donnée après le départ des bandits. Des éléments du poste de police de Soavina et du commissariat central de Tanjombato se sont rapidement dépêchés sur les lieux. De leur côté, les unités de gendarmerie périphériques ont procédé à un bouclage. Des éléments de la brigade criminelle et de l’UIR sont venus à la rescousse peu de temps plus tard. Le magistrat référent « kidnapping », récemment nommé pour superviser la lutte contre ce fléau s’est également rendu sur place. Malgré le fort déploiement de policiers et de gendarmes, les kidnappeurs ont réussi à se frayer un passage. En effet, la Toyota a été retrouvée abandonnée quelques heures plus tard du côté d’Ambatobe.

D’après les dernières nouvelles, l’on sait que Malik Karmaly a été libéré par ses ravisseurs hier soir. Le ressortissant tunisien reste pour l’heure entre les mains des malfaiteurs. Le cas survenu samedi laisse entendre que le kidnapping prend une tournure africaine et internationale. Il s’agit également d’un défi lancé contre les forces de l’ordre car ce double kidnapping s’est produit quelques jours après la mise en place de la nouvelle équipe de la Cellule mixte d’enquête et l’arrestation de plusieurs membres d’une bande de kidnappeurs.

Mparany

 

 

Les commentaires sont fermées.