Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mahajanga II: instauration de l’Andrimasom-pokonolona

Mahajanga II: instauration de l’Andrimasom-pokonolona

Sécurité renforcée dans le district de Mahajanga II, à cause de la recrudescence des attaques à main armée dans plusieurs communes. L’instauration de la structure « Andrimasom-pokonolona » a été annoncée suite aux doléances recueillies la semaine dernière, lors d’une descente de l’Organe mixte de conception (OMC district) dans la commune rurale de Mahajamba-Usine.

Les dahalo sévissent toujours dans le district de Mahajanga II, particulièrement dans les communes rurales de Mahajamba-Usine, d’Ambalakida et de Mariarano qui sont actuellement classées en zone rouge. Les autorités ont donc pris des décisions radicales pour éradiquer ce fléau, après avoir constaté de visu la situation. Le chef de district, Tolotriniaina Rakotonindrina, a ainsi officiellement révélé la semaine dernière, à l’issue d’une descente accompagnée des responsables de l’Organe mixte de conception (OMC district) dans le fokontany d’Andabokely, à Mahajamba-Usine, l’instauration du comité d’autodéfense villageoise « Andrimasom-pokonolona » sur toute l’étendue de sa circonscription.

« Les attaques répétitives, dont sont cibles les fokontany de Tsarazazamandimby et Mangatoka, ont été à l’origine de ce déplacement, sous la conduite du Préfet de la région Boeny », a-t-il expliqué, pour s’enquérir des réalités vécues sur place. L’installation de « Détachements autonomes de sécurité » (DAS) dans les zones à risques a aussi été envisagée, selon le chef du district de Mahajanga II, afin de rétablir la sécurité devant garantir la mise en marche des projets de développement dans ces localités.

Se basant sur des statistiques officielles, le chef de district, Tolotriniaina Rakotonindrina, a révélé l’existence de trois violentes attaques de dahalo dans sa seule circonscription au mois de novembre dernier.

Manou

 

 

Les commentaires sont fermées.