Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Dernière ligne droite

Dernière ligne droite

C’est parti pour la deuxième semaine de la chasse aux électeurs. Les deux candidats au deuxième tour de la course à la magistrature suprême, ainsi que leurs partisans, vont de nouveau se retrouver sur le terrain à la rencontre de la population. Une occasion à laquelle les deux protagonistes vont pouvoir réaffirmer leur détermination à sortir le pays de l’abîme où il se trouve actuellement.

Lors de la première semaine, les deux candidats et leurs sympathisants ont encore tâté le terrain, pour ainsi dire. Il se trouve aussi qu’au lieu d’expliquer le programme de leur « candidat », certains partisans ont passé le plus clair de leurs temps à déterrer et ressasser le passé de l’autre. Les 8 jours restants sont donc déterminants. Les deux prétendants vont pouvoir étaler pour la énième fois leurs programmes mais, sachant que l’enjeu est de taille, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina n’ont plus droit à l’erreur. Chaque mot et chaque geste comptent et la moindre erreur pourrait être fatale. Il faut cependant avouer que les deux prétendants à la magistrature suprême n’ont pas été tendres, l’un envers l’autre, dans leurs propos.

Le perdant va devoir attendre cinq ans, le temps d’un mandat, pour pouvoir tenter à nouveau sa chance. Par contre, l’heureux élu dirigera le pays durant cette période. Outre son statut de chef de l’Etat, il sera également le père de la nation, le garant des institutions de la République, entre autres. Il lui revient aussi de porter l’image du pays à l’étranger. Ceci étant, les deux candidats doivent se montrer irréprochables. L’exemple vient d’en haut et la charité bien ordonnée commence par soi-même.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.