Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pas d’intérêt, pas d’action

Pas d’intérêt, pas d’action

Depuis quelque temps, les déclarations de soutien aux deux candidats du second tour se succèdent et il faut faire attention car, il y a soutien et soutien. Le soutien est l’action de soutenir et non de soutirer comme l’aspirent certains. Et c’est souvent sur ce point que les dirigeants sont induits en erreur. La place pour la magistrature suprême n’est pas n’importe quel poste car il y va de la dignité de tout un peuple qui mise toute sa confiance sur une personne. Ignorer cette confiance reviendrait à la trahir.

Etre à la tête d’un Etat implique une grande responsabilité et ne doit pas être pris à la légère. Derrière un chef d’Etat il y a la Première dame avant tout, mais il y a aussi ceux qui l’entourent. D’où, la nécessité de bien choisir ses alliés. Le président sortant en a appris à ses dépens. Face à cette vague de soutiens qui affluent, les candidats devront ainsi redoubler de vigilance, non seulement dans leur propre intérêt mais également pour celui de tout le peuple. Accepter un soutien implique un choix difficile car ce soutien pourrait se retourner contre soi plus tard. C’est ce qui différencie l’opportunisme du volontariat et c’est là que  l’adage « Pas d’intérêt pas d’action » prend tout son sens et il appartient à chacun de prendre le bon côté.

La prudence est alors de mise en cette période de campagne électorale. Eblouis par l’effervescence des partisans et des soutiens, les candidats pourraient perdre de vue l’essentiel, celui de diriger tout un pays. Néanmoins, le plus grand soutien à présent reste celui des électeurs, ceux-là mêmes qui décideront au final de choisir leur dirigeant.

T.N

Les commentaires sont fermées.