Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Paositra Malagasy: le PCA éclaircit la lanterne du personnel

Paositra Malagasy: le PCA éclaircit la lanterne du personnel

La nomination d’un nouveau directeur général au sein de la Paositra malagasy, en la personne de Richard Ranarison, est devenue ces derniers temps un sujet de mécontentement au niveau du personnel. Ce dernier dénonce en fait l’absence d’un appel d’offres en la matière et remet en cause les compétences du DG entrant.  D’après les représentants du personnel, ils prévoient de manifester leur opposition prochainement.

Sans attendre, les responsables au sein du ministère de tutelle ont apporté des éclaircissements tout en répondant en même temps au personnel de la Poste. D’après Elire Rabemananjara, président du Conseil d’administration (PCA), aucune infraction à la réglementation en vigueur n’a été commise. Toutes les procédures ont été suivies au pied de la lettre. A vrai dire, ce changement fait suite à la confiance rompue entre les membres du Conseil d’administration et l’ancien DG, Augustin Nirina Rakotomalala.

«C’est tout à fait conforme aux procédures. En se référant au décret 94-510 du 31 août 1994, relatif à la structure de la Paositra Malagasy, le texte ne mentionne pas la nécessité de faire un appel à manifestation d’intérêt», a-t-il souligné.

«Par contre, cette loi rapporte clairement qu’il appartient au Conseil d’administration de proposer et à la Présidence de disposer. C’est tout clair, mais dans le dessein de mieux faire, on a lancé un appel à manifestation d’intérêt en 2017», précise-t-il.

Cabinet spécialisé

D’après toujours les explications, après cet appel à manifestation, tous les dossiers des postulants reçus à cette poste ont été soumis au Central Test, un cabinet de renommée internationale, pour évaluation.

Et l’ancien DG, tout comme le nouveau, faisait partie des candidats. Puis celui retenu, qui a répondu aux critères, a été proposé auprès du Conseil des ministres en vue d’une nomination. «C’est le cas pour Richard Ranarison», informe-t-il.

Pas compétent ?

«Richard Ranarison a été évalué sur sa moralité et ses compétences. Et on a des éléments confirmant qu’il est à la hauteur des attentes. C’est un inspecteur des Postes au même titre que le DG sortant», a continué Elire Rabemananjara. En fait, Richard Ranarison a suivi des formations sur le management à Abidjan, en Inde, au Cameroun et également à l’Inscae. Au sein de la Poste, il a gravi tous les échelons.

A ce sujet, les membres du PCA ont déjà rencontré les membres de bureau du syndicat des employés qui sont prêts à travailler de concert avec le nouveau DG.

Selon le ministre de tutelle de la Paositra malagasy, Maharante Jean de Dieu : «Le Conseil d’administration a un pouvoir de décision souverain et je ne peux qu’approuver sa proposition».

RA

 

Les commentaires sont fermées.