Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mode – Mialy Seheno: « Les produits malgaches ont de la valeur »

Mode – Mialy Seheno: « Les produits malgaches ont de la valeur »

Vendredi prochain, la styliste Mialy Seheno animera une conférence intitulée « De l’île au monde, la Mode » dans le cadre du festival Plumes d’Afrique qui se déroulera à Tours, en France.  Elle expliquera son métier, sachant que Mialy Seheno célèbre, cette année, ses 20 ans de carrière dans la mode et est reconnue à l’international.

«Les grandes marques étrangères, comme Christian Lacroix et Hermè, utilisent les œuvres de nos artisans, surtout lorsqu’il s’agit de la broderie. Mais malheureusement, aucun consommateur ne connait cette situation», a annoncé Mialy Seheno. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de baptiser sa conférence «De l’île au monde, la Mode», durant laquelle elle présentera son métier et ses collaborations avec les jeunes créateurs malgaches et étrangers.

« Les Malgaches méritent d’être reconnus »

Durant son intervention, la styliste compte conscientiser son public, notamment les Malgaches, sur la valeur du savoir-faire des nos artisans. «Ils ont du talent qui mérite d’être reconnu. D’autant que la mode malgache est actuellement en bonne santé. Les artistes reviennent à l’essentiel et deviennent de plus en plus créatifs, surtout lorsqu’il s’agit de la préservation de l’environnement. L’art du recyclage est mis en avant», a-t-elle ajouté.

«Les Malgaches qui ont les moyens, préfèrent s’offrir des produits étrangers dont la plupart sont pourtant façonnés par les Malgaches, alors pourquoi ne pas acheter tout de suite les produits locaux ? Si j’étais à Madagascar, je demanderais aux gens de consommer les produits de nos créateurs, de nos artisans, d’acheter des jouets malgaches… Et pour que tout soit dans l’ère du temps, j’inciterai nos développeurs à créer des jeux…», dixit la styliste. Au fait, l’alerte a été enclenchée une fois de plus lorsqu’elle a visité le musée Quai Branly Jacques Chirac, où  plus de 350 objets d’art malgache y sont exposés. «Nous avons notre place dans le monde», a-t-elle ajouté.

« La vie ne fait que commencer »

Durant ses 20 ans de carrière, Mialy Seheno a su imposer sa griffe, surtout en France. «La vie commence à 40 ans. Mon challenge est de prouver qu’une marque malgache a sa place dans l’histoire de la mode», a-t-elle expliqué. Vivant en France depuis l’âge de 20 ans, elle a su forger petit à petit sa carrière. «Ces expériences m’ont forgées et m’ont mûries. Elles me poussent davantage à aller vers les autres et s’ouvrir au monde», a conclu la styliste. Notons qu’elle utilise des matériaux malgaches comme le soga, la soie…

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.