Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Meurtre de trois policiers: vingt personnes arrêtées

Meurtre de trois policiers: vingt personnes arrêtées

Tant attendu, l’interrogatoire sur l’affaire « Ambodiazinina » a débuté hier. Selon une source locale, 20 personnes, des hommes et des femmes, font actuellement l’objet d’une enquête serrée à Toamasina.

Avant-hier, des enquêteurs mixtes de la gendarmerie et de la police ont effectué une descente aux fokontany d’Ambodiazinina et Ambodimanga Ranomafana. Ils ont procédé à l’arrestation des 20 suspects, parmi lesquels se trouvent les chefs des deux fokontany en question, un opérateur économique et un certain Fabrice qui a été blessé durant le meurtre de trois policiers à Ambodiazinina.

D’autres suspects doivent être entendus dans le cadre de cette affaire mais, toujours d’après la source, certains habitants de ces deux localités ont préféré trouver refuge ailleurs après le triple meurtre.

Justice légale

En mission officielle, trois inspecteurs de police ont été froidement assassinés par des habitants d’Ambodiazinina le 24 octobre. Ces derniers les ont frappés avant de donner le coup de grâce en leur écrasant la tête à coups de moellons.

Lors de son déplacement à Fénérive-Est, l’inspecteur général de police Erick Michel, ministre de la Sécurité publique, a fait savoir que le meurtre des trois policiers ne restera pas impuni. « Il faut appliquer la loi. Je ne tolère pas l’impunité, mais cela ne devrait être interprété comme une vengeance ni un règlement de comptes mais une justice légale », a-t-il précisé.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.