Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Education sexuelle: des informations adaptées à chaque tranche d’âge

Education sexuelle: des informations adaptées à chaque tranche d’âge

Le processus d’introduction de l’éducation sexuelle dans le programme scolaire avance. Question sensible et sujet tabou aussi bien au sein des familles qu’auprès des communautés, l’éducation sexuelle sera désormais inculquée dans les écoles, collèges et lycées.

Dès leur plus jeune âge, les élèves bénéficieront d’une éducation sexuelle complète (ESC), dorénavant appelée «Education à la vie en harmonie» (EVH) qui fait partie intégrante du Plan sectoriel de l’éducation (PSE). Après un long processus de préparation, mené depuis 2013, sa mise en œuvre est actuellement sur les rails.

L’EVH sera ainsi insérée dans le programme scolaire, mais les informations à inculquer seront différentes à chaque tranche d’âge et, donc à chaque niveau d’études

Sur ce, «Quatre principaux documents produits composent actuellement les fichiers de l’EVH. Il s’agit, notamment du cadre d’orientation de l’Education à la Vie en harmonie (COEVH), des programmes d’éducation à la vie en harmonie (PEVH) ou encore du document de communication pour les parents», a fait valoir le directeur des Curricula et des intrants (DCI), au sein du ministère de l’Education nationale, Voahirana Nirina Razafindrabe.

Au mois de novembre dernier, ces documents ont été partagés avec les partenaires, dont le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) et l’UNFPA. Une étape importante pour faciliter sa mise à l’échelle nationale qui requiert la mobilisation de tous les partenaires.

«Cette initiative,  soutenue par l’Unesco et l’UNFPA, consiste à aider les enfants, les adolescents et les jeunes, à mieux cerner les questions autour de la sexualité, en vue de les mettre à l’abri des grossesses précoces», a soutenu notre source.

Au-delà de ces objectifs, «il est également important que les jeunes arrivent à mieux connaître leur corps. En effet, les jeunes filles éprouvent de la honte quand leurs seins commencent à pousser surtout, après avoir eu leurs premières règles. Du coup, elles cessent l’école, étant donné qu’elles n’ont pas été informées sur ces sujets», a enchaîné notre source.

Expérimentation dans 13 CEG

Pour commencer, le programme sera expérimenté dans 13 CEG dans quelques régions en 2019 avant sa mise à échelle progressive au niveau national. Les matières au programme tourneront autour des règles, des menstruations, des maladies sexuellement transmissibles (MST), ou encore du VIH/ Sida…

Dans les collèges par exemple, les questions relatives aux grossesses seront abordées, tout comme les moyens d’éviter de tomber enceinte de manière précoce, dont l’abstinence. «Ce sera seulement dans les lycées que les questions relatives à la sexualité proprement dite seront approfondies. C’est à ce niveau qu’on parle également des mesures de préventions, comme l’usage des préservatifs», a souligné Voahirana Nirina Razafindrabe.

A ce propos, des enseignants sont également formés. C’est le cas actuellement dans 47 Circonscriptions scolaires (Cisco).

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.