Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Androy: prolifération du VIH dans la région

Androy: prolifération du VIH dans la région

La Direction régionale de la santé publique de l’Androy mettra un cachet particulier pour marquer la  Journée mondiale de lutte contre le Sida, ce jour.  Le service de santé local déplore un faible taux de dépistage malgré l’avancée considérable du fléau.

«La région Androy présente actuellement une forte explosion de foyer de VIH», d’après le Dr Paubert Tsivahiny, médecin chef du Centre hospitalier de référence de district (CHRR Monja Jaona) d’Ambovombe. Il a ainsi révélé l’existence de  40 personnes diagnostiquées positives au VIH et prises en charge dans les districts d’Ambovombe et de Tsihombe, actuellement, en plus d’une vingtaine de  porteurs du virus, pris en charge dans le district de Beloha et une dizaine à Bekily.

Le caractère nomade des natifs de la région, parcourant le pays à la recherche d’une vie meilleure, pourrait être à l’origine de ce boom de la transmission du VIH, a noté le Dr Paubert Tsivahiny au cours d’une interview destinée à ce sens. «Les porteurs revenant dans leur région d’origine après le périple le transmettent ensuite à d’autres personnes de la localité», a-t-il avancé pour expliquer ce phénomène.

Les statistiques sur la propagation du VIH dans cette région du sud de Madagascar ont connu un bond considérable, révèle le médecin chef du Centre hospitalier de référence de district d’Ambovombe, qui a rappelle que le district de Tsihombe n’a enregistré qu’un seul cas de prise en charge du VIH en 2012, en avouant parallèlement que la difficulté dans la maitrise de la propagation du fléau, dans sa circonscription, réside dans le faible taux de dépistage.

Manou

Les commentaires sont fermées.